Ameublement : le succès de Centrakor dépasse la France

 |   |  635  mots
Centrakor prévoit d'ouvrir, à terme, une trentaine de points de vente en Belgique.
Centrakor prévoit d'ouvrir, à terme, une trentaine de points de vente en Belgique. (Crédits : DR)
Centrakor ne cesse de grandir. L’entreprise toulousaine spécialisée dans l’équipement de la maison à petit prix a doublé son réseau en cinq ans, avec 415 magasins. Depuis peu, elle s'est étendue à l'outre-mer et a ouvert son premier point de vente en dehors de l'Hexagone, en Belgique. En 2020, elle souhaite intensifier sa présence sur ce territoire, avant une trentaine d’ouvertures prévues d'ici cinq ans.

C'est le 1er réseau de magasins spécialisés dans l'équipement de la maison (arts de la table, meubles et décoration, rangement et entretien, bricolage, bain, etc) à petits prix, en France. Fondée en 1990 à Toulouse, Centrakor vient de passer le cap des 400 magasins. Précisément, elle en possède 415, partout en France et plus récemment, en Belgique où elle a ouvert, en 2019, un magasin en propre à Gosselies.

"Nous avons développé l'enseigne de façon impressionnante. Nous avons 87 magasins intégrés et 328 franchisés. Nous sommes présents depuis 2019 en outre-mer, en Guyane, Guadeloupe et Martinique. Lorsque nous quittons le territoire français, nous préférons ouvrir des enseignes Centrakor en propre, afin de s'assurer de la faisabilité et que cela fonctionne avant la duplication avec des adhérents", détaille Olivier Rondolotto, PDG de Centrakor, une filiale du grossiste toulousain Cargo.

Afin de pouvoir vendre sous la marque Centrakor, les franchisés paient une cotisation mensuelle à l'enseigne, quel que soit leur chiffre d'affaires.

Lire aussi : Celso équipe 100 % des cockpits d'Airbus avec ses mousses

Mettre le cap sur l'international

Pour l'année 2020, l'enseigne a des...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :