Perte de l’Idex : la droite régionale accuse Marie-France Barthet

 |   |  251  mots
Marie-France Barthet, présidente de l'Université de Toulouse
Marie-France Barthet, présidente de l'Université de Toulouse (Crédits : Rémi Benoit)
Les élus d’opposition au Conseil régional de LRMP accusent la présidente de l’Université de Toulouse Marie-France Barthet d’être responsable de la perte de l’Idex.

La perte du label Idex n'en finit pas de faire réagir. Ce mercredi 11 mai, les élus régionaux de la droite et du centre ont envoyé un communiqué de presse virulent dans lequel ils mettent en cause la responsabilité de Marie-France Barthet, actuelle présidente de l'Université de Toulouse jusqu'au 1er juillet (elle ne se présente pas pour un second mandat car elle a été élue au Conseil régional comme présidente de la commission Enseignement supérieur et recherche).

Dans ce document, le groupe d'opposition écrit que le retrait du label "est un échec retentissant pour Madame Marie-France Barthet".

"Si Madame Barthet, qui n'a pas démissionné de ses fonctions tout en étant élue conseillère régionale aux dernières élections, tente de se dédouaner en rejetant la responsabilité de l'échec sur l'État qui a suivi la décision du jury, c'est l'ensemble du monde universitaire qui va en payer les frais !"

Il évoque du "copinage politique" :

"Les acteurs de ce dossier ont-ils réellement pris la mesure des enjeux de l'excellence scientifique ? Ont-ils compris la singularité du défi que représente la défense d'un dossier devant un jury international et indépendant face auquel le copinage politique ne fonctionne plus ? Ont-ils tiré les leçons de l'évaluation par le jury international ? "

Pour rappel, Marie-France Barthet a demandé un entretien avec Manuel Valls pour avoir des explications sur le retrait de ce label, qu'elle a vécu comme "un choc".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :