Recherche : Toulouse perd l'Idex, pourquoi c'est grave

 |   |  953  mots
(Crédits : Rémi Benoit)
L'Université fédérale de Toulouse a perdu le 30 avril son label d'Initiative d'excellence (Idex) et ses 25 millions d'euros de financements annuels. Signal négatif pour l'attractivité de la ville, emplois menacés... Les conséquences seront importantes pour le monde de la recherche.

Coup dur pour le monde universitaire toulousain. Ce vendredi 30 avril, la Ville rose s'est vue retirer le label Idex (Initiative d'excellence) qui lui avait permis de toucher 25 millions d'euros de financements par an depuis 2013. Lancé dans le cadre du programme d'investissements d'avenir (PIA), ce label vise "à faire émerger de 5 à 10 sites universitaires et de recherche à visibilité mondiale" en France. Le jury international chargé de l'évaluation a confirmé les Idex d'Aix-Marseille, Bordeaux et Strasbourg. En revanche, pour l'ensemble Sorbonne Paris Cité et pour l'Université fédérale de Toulouse, il estime que :

"L'objectif Idex est impossible à atteindre sans une dynamique toute nouvelle et des mesures de rupture. Il (le jury, NDLR) a en effet considéré qu'on ne pouvait observer une adhésion des acteurs à une démarche de transformation conduisant à une université de recherche intégrée, visible au plan international et reconnue comme telle."

Toulouse a donc perdu son label. Dès cette annonce, des réactions politiques inquiètes ont afflué. Pour le président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc, "ce constat sanctionne le manque d'ambition des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :