25 actions pour redynamiser le commerce dans le centre-ville toulousain

 |   |  402  mots
Près de 7 000 commerces sont installés dans le centre-ville de Toulouse.
Près de 7 000 commerces sont installés dans le centre-ville de Toulouse. (Crédits : Fred Lancelot)
Pour faire face au commerce en ligne et au développement des centres commerciaux dans la périphérie, la Ville de Toulouse a imaginé un plan de développement pour l’activité commerciale de son centre-ville. Celui-ci contient 25 actions réparties en trois axes, à savoir l’amélioration des facteurs de commercialité, le renforcement de l’attractivité du centre-ville et l’agrandissement du circuit marchand.

Un chiffre d'affaires annuel de 821 millions d'euros hors restauration, un circuit marchand de 19 kilomètres pour 1 626 commerces en activité. Le centre-ville de Toulouse n'est autre que le premier pôle commercial de la région Occitanie. Et pourtant, face à la croissance du commerce en ligne et au développement des centres commerciaux en périphérie, le centre-ville doit trouver des relais de croissance afin de renforcer son statut de lieu de destination et de loisirs.

Dès lors, une réflexion autour du commerce dans le secteur a été entamée en début d'année 2017. Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc a présenté lundi 11 juin un plan de 25 actions réparties en trois axes (améliorer les facteurs de commercialité, renforcer l'attractivité du centre-ville et étendre le circuit marchand, ndlr) pour redynamiser l'activité commerciale toulousaine.

"Ce schéma de développement commercial du centre-ville de Toulouse est le fruit d'une démarche collective entre la mairie de Toulouse, la chambre de commerce et d'industrie de Toulouse, la chambre des métiers et de l'artisanat, ainsi que la fédération des commerçants artisans et professionnels de Toulouse. Avec ce document, le but est d'agir sur tous les leviers qui permettront au centre-ville de consolider et d'accroître son attractivité commerciale", détaille Jean-Luc Moudenc.

Voici les principales actions que compte mettre en œuvre la Ville de Toulouse :

  • sensibiliser passants et commerçants sur la propreté de l'espace public
  • mettre en place d'une brigade des incivilités dédiée à la propreté
  • établir une charte proposant orientations et préconisations en terme de qualité esthétique des terrasses et de traitement des devantures commerciales
  • mise aux normes des enseignes
  • développer les transports en commun et la capacité des parkings relais
  • adapter les politiques tarifaires de stationnement dans les parkings en ouvrage aux temps forts marchands (soldes, braderie...)
  • attirer de nouvelles enseignes et commerçants indépendants
  • faire émerger des concepts innovants
  • renforcer la diversité et le dynamisme de l'offre commerciale à travers le droit de préemption des locaux commerciaux
  • participer aux salons professionnels
  • accroître la visibilité numérique des commerces du centre-ville

Ce plan d'actions à destination des commerces toulousains doit être voté en conseil municipal vendredi 15 juin.

Lire aussi : La mairie de Toulouse cherche des porteurs de projets commerciaux pour ses locaux

Lire aussi : À Grenade, Jacques Mézard détaille son plan pour "faire vivre les centres-bourgs"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2018 à 14:35 :
Le troisième ligne de métro ne prévoit pas la desserte de l'hyper centre toulousain. Une station à Saint-Georges, entre les starions Matabiau et François-Verdier serait un facteur de grande attractivité pour le centre ville...
Réponse de le 20/06/2018 à 22:09 :
L a station Jean-Jaurès vous ne connaissez pas ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :