À Grenade, Jacques Mézard détaille son plan pour "faire vivre les centres-bourgs"

 |   |  408  mots
Le centre-ville de Grenade peine à attirer les consommateurs.
Le centre-ville de Grenade peine à attirer les consommateurs. (Crédits : Rémi Benoit)
Le ministre de la Cohésion des territoires était en déplacement ce mercredi 25 avril à Grenade, près de Toulouse. La petite commune fait partie de ces centres-bourgs en France qui peinent à développer leurs commerces. Le gouvernement a lancé un plan d'aides pour y remédier.

Grenade est ce qu'on appelle "une ville de passage". Cette commune de 8 000 habitants au nord de Toulouse voit passer 23 000 véhicules par jour. Mais comme beaucoup de villes moyennes, elle peine à maintenir un dynamisme économique.

"Évasion commerciale" vers Toulouse

"85 commerces sont présents dans le centre-bourg et 63 dans la périphérie de la commune mais nous couvrons seulement un quart des besoins des habitants. Nous faisons face à une évasion commerciale, les résidants préférant se tourner vers les grands centres commerciaux plus proches de Toulouse (à Fenouillet et Blagnac) ou de Montauban", fait remarque Jean-Luc Lacome, premier adjoint de Grenade.

La commune a bien identifié ce qui peut faire fuir les consommateurs : "75% des trottoirs du centre-bourg sont de qualité médiocre, il est difficile de circuler en voiture ou en vélo. L'offre de commerces est discontinue avec une alternance de boutiques et de logements", décrivent les édiles de la communes.

grenade

Boutique vacante à Grenade (Crédit : Rémi Benoit).

24 communes d'Occitanie ciblées dans le plan gouvernemental des centres-villes

"Faire vivre les centres-bourgs comme celui de Grenade est un enjeu national puisque sans eux la France ne serait plus la France", a expliqué ce mercredi 25 avril le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard en déplacement à Grenade.

jacques mezard

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, en déplacement à Grenade (Crédit : Rémi Benoit).

Le gouvernement a lancé un programme baptisé Action coeur de ville pour revitaliser les centres-villes en décembre dernier à l'occasion de la conférence nationale des territoires à Cahors. Le plan prévoit cinq milliards d'euros d'aides de l'État pendant cinq ans. En Occitanie, 24 communes seront aidées par ce biais (voir la carte ci-dessous) à l'image de Carcassonne, Montauban, Albi...

carte revitalisation

Grenade ne fait pas partie de ce programme mais a décidé d'engager 1,3 millions d'euros pour redynamiser son centre-ville avec notamment un réaménagement des quais de Garonne.

jacques mezard

Le maire de Grenade a lancé un plan de redynamisation de son centre-bourg (Crédit : Rémi Benoit).

Jacques Mézard au Grand Mirail jusqu'à jeudi

À la suite de sa visite à Grenade, le ministre est attendu ce mercredi soir dans le quartier du Grand Mirail pour visiter le local de boxe du vice-champion olympique Sofiane Oumiha. Jeudi matin, il se rendra à la Reynerie pour rencontrer le Social truck de l'Afev (association de la fondation étudiante pour la ville) et l'association de médiation urbaine Bas d'immeuble.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/04/2018 à 10:26 :
Avant le redynamiser le centre ville, Monsieur Le Maire de GRENADE devrait faire appliquer le code de la route dans ce centre ville. En effet les véhicules stationnent sur les trottoirs, aux emplacements interdits peints en jaune et barrés d'une croix, des klaxons, roulent en sens interdit pour certains. Cela permettrait aux piétons d'être en sécurité, de ne pas détruire les quelques trottoirs restant qui ne sont pas encore défoncés, d'ouvrir les volets de marcher sur un trottoir normalement au lieu de marcher sur la route et aux piétons de se mettre à l'abri entre les voitures stationnant sur les trottoirs. Alors qu'actuellement nous sommes en période de Vigipirate, mais Monsieur Le Maire de GRENADE J.P. DELMAS attend l'accident pour agir!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :