Santé : l'entreprise toulousaine Vexim rentable pour la première fois en 10 ans

 |   |  807  mots
Depuis 2011, le directeur général Vincent Gardès a activement contribué à l'essor de Vexim
Depuis 2011, le directeur général Vincent Gardès a activement contribué à l'essor de Vexim
10 ans après sa création, Vexim est en pleine santé. Portée par les ventes de son produit phare le SpineJack, la société toulousaine, spécialisée dans les dispositifs médicaux pour la traumatologie du dos, enregistre un chiffre d'affaires de 18,5 millions d'euros en 2016 et affiche pour la première fois un résultat net positif au second semestre. Nouvelle ambition : les USA.

"Les résultats 2016 constituent un tournant historique pour Vexim." Les mots sont choisis et le message est clair. Pour Vincent Gardès, directeur général de la société depuis 2011, l'exercice 2016...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Offre découverte, 1€ le premier mois!

*Durée limitée, offre sans engagement,
100% numérique

Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2017 à 11:19 :
Bonjour La Tribune, pourquoi faire payer un article sur Vexim, société cotée qui publie donc ces trimestirels et ses résultats annuels publiquement. Le PDG s'étant exprimé par ailleurs sur différents médias (en intervieu vidéo) internet suites aux résultats 2016....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :