L'Occitanie, première région de France pour les nuitées en camping

 |   |  525  mots
L'hôtellerie de plein air est le point fort du tourisme en Occitanie.
L'hôtellerie de plein air est le point fort du tourisme en Occitanie. (Crédits : Rémi Benoit)
Avec plus de 24 millions de nuitées dans les campings en 2016, l’Occitanie se place au premier rang des régions métropolitaines pour l’hôtellerie de plein air selon le bilan économique de l’Insee. Les campings ont connu l’an dernier la meilleure hausse de fréquentation depuis 5 ans. L’hôtellerie classique affiche également un bon bilan.

Avec 15,3 millions de touristes et 51,8 millions de nuitées en 2016, l'Occitanie se place au quatrième rang des régions les plus touristiques de France selon le bilan économique réalisée par l'Insee et publié le 23 mai dernier. Alors que dans le reste du territoire, la fréquentation a reculé de 1,3% l'an dernier, dans notre région elle a progressé de 1,2%.

Les campings, point fort du tourisme régional

L'hôtellerie de plein air est le point fort du tourisme en Occitanie (47% du volume total de nuitées). Elle est la première région de France en termes de fréquentation des campings (24,4 millions de nuitées en 2016). Et alors que sur l'ensemble de la France métropolitaine, le volume de nuitées baisse (- 0,6%), l'Occitanie a connu sa plus forte hausse de fréquentation depuis 2011 (+2,6%). Par ailleurs, l'Insee relève que "l'évolution régionale est plus favorable que celle des autres régions du littoral méditerranéen : la fréquentation est quasiment stable en Corse (+0,4%) et chute de 2,9% en Provence-Alpes-Côte d'Azur".

Des chiffres dopés par les touristes étrangers

Pour l'Insee, cette bonne performance s'explique par l'afflux de touristes étrangers :

"Leurs nuitées progressent de 7,4% alors que le nombre de nuitées françaises augmente beaucoup moins (+0,4%). Les campeurs étrangers arrivent beaucoup plus nombreux qu'en 2015, notamment au mois d'août, et séjournent aussi un peu plus longtemps (7 jours en 2016 contre 6,7 en 2015)".

 Hausse de fréquentation pour l'hôtellerie classique

Les hôtels ont également enregistré l'an dernier de bonnes performances avec 16 millions de nuitées en 2016 (31% du volume touristique régional). "Avec une hausse du nombre de nuitées de 2,4%, la fréquentation dans les hôtels d'Occitanie augmente pour la deuxième année consécutive alors qu'elle baisse de 1% pour l'ensemble des régions métropolitaines", relève l'Insee.

Le tourisme d'affaires en plein essor

Ces résultats sont stimulés par le tourisme d'affaires qui a connu une hausse de 13% au niveau régional (+20% en France). Les séjours professionnels représentent désormais 42% des nuitées de l'hôtellerie traditionnelle. À noter que le tourisme d'affaires représente 76% des nuitées sur le territoire de Toulouse Métropole, sa part est moindre à Montpellier (59%).

Lire aussi : Tourisme : qui de Bordeaux, Toulouse ou Montpellier est la plus attractive ?

Villages de vacances et auberges de jeunesse en baisse

En revanche, la fréquentation a baissé (de 3,4%) dans les autres hébergements collectifs touristiques (AHCT). Ces résidences de tourisme, villages de vacances, ou auberges de jeunesse) représentent 22% des nuitées se déroulant dans la région. Ce recul peut s'expliquer par la baisse de fréquentation dans les stations de ski. En effet, les AHCT représentent 61% de l'offre touristiques dans les zones de ski. Les Pyrénées a connu à l'hiver 2016 des chutes de neige historiquement faibles qui ont fait baisser de près de 15% la fréquentation en novembre et décembre. La bonne saison estivale en montagne n'a pas permis d'inverser la tendance.

Lire aussi :  Ski : face au manque de neige, les stations des Pyrénées se diversifient

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :