Municipales : Cohen défend un prolongement de la ligne B et du tram à Toulouse

 |   |  580  mots
Candidat aux élections municipales à Toulouse, Pierre Cohen entend revoir la politique des mobilités sur la métropole.
Candidat aux élections municipales à Toulouse, Pierre Cohen entend revoir la politique des mobilités sur la métropole. (Crédits : Rémi Benoit)
L'ancien maire de Toulouse et candidat aux élections municipales, Pierre Cohen, a présenté ses propositions pour faire de Toulouse un acteur dans la lutte contre le réchauffement climatique. Au-delà de la rénovation des logements et du développement de la nature en ville, celui qui est soutenu par Génération-S entend réaliser en priorité le prolongement du tram et de la ligne B du métro.

Après avoir tenté pendant plusieurs semaines d'unir la gauche toulousaine pour les élections municipales, Pierre Cohen, désormais pleinement candidat, peut égrainer ses propositions. Soutenu notamment par le parti Génération-S, le candidat qui mène la liste "Pour la cohésion" vient de dévoiler son volet programmatique afin que Toulouse réponde au "devoir climatique".

Lire aussi : Municipales : Cohen candidat "Pour la cohésion" à gauche

"Si Toulouse et son agglomération n'ont pas une réelle volonté de diminution des émissions de gaz à effet de serre (GES), tout le reste ne sera qu'un pansement sur une jambe de bois. Chaque année, en conseil métropolitain, nous votons un plan climat-air-énergie territorial (PCAET) qui demande une diminution des GES de -40% en 2030, par rapport à 2014. Seulement, notre niveau d'émission de GES ne cesse d'augmenter à Toulouse. C'est ridicule", dénonce l'ancien maire de la Ville rose, de 2008 à 2014.

Élu d'opposition sur le mandat de son successeur Jean-Luc Moudenc, mais aussi adversaire pour l'élection 2020, Pierre Cohen estime avoir trouvé deux premières réponses à ce problème des GES à Toulouse.

"Pour diminuer nos émissions polluantes, il faut empêcher de circuler le plus possible les voitures à Toulouse. Non pas en interdisant les véhicules dans le centre-ville, mais en offrant une alternative efficace aux voitures. Par ailleurs, il faut imaginer une nouvelle organisation urbaine à cette ville afin d'offrir notamment des routes multimodales mêlant à la fois les nouvelles mobilités comme les trottinettes, les vélos, les bus, les piétons et les voitures", détaille-t-il.

Une 3ème ligne de métro jusqu'à l'aéroport

Ainsi, le candidat au Capitole défend un prolongement de la Ligne B du métro "qui aurait pu se faire au cours du mandat actuel", selon lui et un prolongement du tram jusqu'à la gare Matabiau. Actuellement, celui-ci relie le Palais de justice jusqu'au nouveau parc des expositions de Toulouse Métropole, le MEETT. Pour ce qui est de la troisième ligne de métro, Pierre Cohen entend revoir le tracé.

"Il est totalement normal d'avoir une culture du métro à Toulouse et il faut cette troisième ligne de métro. Mais pour nous, les urgences sont le prolongement de la ligne B et du tram. Une fois réalisées, ces urgences auront forcément un impact sur le potentiel tracé de cette future ligne de métro. Par ailleurs, il est évident que celle-ci devra desservir directement l'aéroport", annonce-t-il, tout en affichant son soutien à un potentiel RER toulousain.

Une position également partagée par le candidat soutenu par le MoDem et adjoint au maire sortant en charge du Logement, Franck Biasotto. Mais pour Pierre Cohen, le défi climatique ne se résume pas seulement à la question des mobilités.

"Il faut repenser Toulouse pour l'adapter au changement climatique. Nous devons développer et structurer la nature en ville le long d'une trame verte (cheminements végétaux, parcours piétons et cyclables arborés) et bleue (Garonne, canaux, ruisseaux). Dans les faits, cela peut se traduire par la débitumisation de certains parkings ou encore la création de jardins dans les cours d'écoles", estime le candidat.

Celui qui veut inciter les entreprises à planter sur leurs parcelles, propose également de mettre en place un vaste plan de rénovation énergétique des logements des particuliers. Enfin, Pierre Cohen entend développer des actions pour sensibiliser les Toulousains à la problématique du réchauffement climatique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :