Municipales : Moudenc et ses alliés présentent leur projet métropolitain

 |   |  455  mots
La majorité métropolitaine sortante, avec comme chef de file Jean-Luc Moudenc, a présenté son projet pour 2020-2026.
La majorité métropolitaine sortante, avec comme chef de file Jean-Luc Moudenc, a présenté son projet pour 2020-2026. (Crédits : Pierrick Merlet)
La majorité sortante de Toulouse Métropole (composée de la droite et du centre) a présenté lundi 13 janvier son projet "Pour une métropole d'avenir en commun". Celui-ci prévoit un aménagement routier repensé pour développer la multimodalité via le PAMM et l'ouverture de quatre fermes urbaines pour favoriser le consommer local.

Pour l'occasion, il a réuni lundi 13 janvier des maires d'autres communes de la métropole qui postulent à leur succession aux prochaines élections municipales et des candidats sur certaines des 37 communes de Toulouse Métropole. Candidat à Toulouse et président sortant de la Métropole, Jean-Luc Moudenc a ainsi présenté son projet métropolitain pour la période 2020-2026. Du nom "Pour une métropole d'avenir en commun", cette vision comporte un volet mobilités.

"Nous mettrons en application le Plan de Déplacements Urbains (PDU) (d'un montant de près de 4 milliards d'euros qui comprend notamment la 3ème ligne de métro, ndlr), nous continuerons à faire grandir la métropole de l'innovation dans la mobilité et nous transformerons le PARM en PAMM afin que cela soit un plan d'aménagement routier multimodal (PAMM). Les routes ne sont pas uniquement réservées aux voitures, il faut pouvoir y faire cohabiter les bus, les cyclistes et les piétons de manière sécurisée", a expliqué Jean-Luc Moudenc.

Pour rappel, en début d'année 2019, Toulouse Métropole a adopté un Plan d'aménagement des routes métropolitaines comportant des dizaines de projets, à réaliser d'ici 2030. Doté de 1,9 milliard d'euros, ce plan verra ses financements réorganisés donc en cas de victoire de la droite et du centre lors des élections de mars prochain. Pour encadrer les investissements réalisés, Jean-Luc Moudenc et ses alliés promettent de créer un comité citoyen de suivi.

Développer la production locale

Si ce futur PAMM doit participer au désengorgement de l'agglomération toulousaine, ce n'est pas la seule promesse de la majorité sortante pour lutter contre la pollution atmosphérique. Au cours du prochain mandat, Jean-Luc Moudenc entend ouvrir "quatre fermes urbaines métropolitaines" qui seront des lieux de production locaux.

"L'alliance des territoires entre la Métropole et ses territoires environnants doit être affirmée afin de faire en sorte que ce que mangent les habitants de nos 37 communes provienne d'une agriculture proche. Nous devons continuer l'ouverture de cette métropole", a ajouté Jean-Luc Moudenc depuis le Min de Toulouse, lieu dans lequel s'est tenue la présentation du projet, lundi 13 janvier.

Par ailleurs, le prochain mandat sera marqué par "de lourds investissements à faire" sur la question de la gestion des déchets. Ainsi, la majorité métropolitaine sortante prévoit la création d'une plateforme pour les déchets plastiques dont des études sont en cours pour déterminer sa localisation, et une nouvelle base de compostage pour les déchets verts, tout en réorganisant le réseau de déchetteries.

Lire aussi : Municipales : Moudenc appelle à un "débat de projets" et dévoile en partie le sien

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :