Municipales : Moudenc propose un plan à 150M€ pour embellir les quartiers

Le maire sortant de Toulouse et candidat à sa propre succession aux prochaines municipales, Jean-Luc Moudenc, a dévoilé ses premières propositions lundi 16 décembre. Une présentation consacrée à sa vision pour les quartiers qu'ils souhaitent embellir. Pour cela, le candidat propose un plan à 150 millions d'euros sur la durée du prochain mandat. Les détails.

3 mn

Le maire sortant entend organiser un concours d'urbanistes pour réaliser l’embellissement des quartiers de Toulouse.
Le maire sortant entend organiser un concours d'urbanistes pour réaliser l’embellissement des quartiers de Toulouse. (Crédits : Rémi Benoit)

Changement de programme pour le candidat aux élections municipales de 2020 et maire sortant de Toulouse, Jean-Luc Moudenc. Ce dernier, qui devait initialement présenter ses premiers éléments programmatiques fin janvier voire en février, a dévoilé lundi 16 décembre une première partie de ses projets pour Toulouse, sur la période 2020-2026. Ainsi, le candidat a annoncé ses premières ambitions à destination des quartiers de la Ville rose.

"Notre liste se nomme Aimer Toulouse mais c'est aussi aimer nos quartiers. Ce sont eux qui permettent de garantir la dimension humaine d'une ville qui comptent près de 480 000 habitants désormais. Pour preuve, nous y avons consacré pas moins de 90% des investissements sous la mandature actuelle. Désormais, notre objectif est l'embellissement de ces quartiers. Les Toulousains ont pu observer notre capacité à embellir notre patrimoine historique, désormais nous voulons le même niveau de qualité pour les aménagements dans les quartiers", annonce Jean-Luc Moudenc.

Pour cela, celui qui a consacré environ 60 millions d'euros à l'embellissement du centre historique au cours de son mandat, compte proposer aux Toulousains un plan de 150 millions d'euros sur le futur mandat pour "améliorer la qualité de vie dans les quartiers". "Je me suis assuré de la faisabilité financière de ce plan", rassure-t-il au passage.

Un concours d'urbanistes prévu

Tout d'abord, ce plan contiendra un volet de 75 millions d'euros pour aménager les alentours des stations de la future 3ème ligne de métro "afin d'en faire des lieux vivants", précise le candidat soutenu par sept formations politiques. Dans cette même optique, 50 millions d'euros seront réservés à la transformation de places en cœur de quartier "pour en faire des lieux de vie" et enfin, 25 millions d'euros pour des placettes et places qui ne sont ni des cœurs de quartiers ou qui n'accueilleront pas de station de la ligne TAE qui doit entrer en service fin 2025.

"Pour réaliser ces aménagements, nous allons faire appel à des urbanistes de qualité via des procédures sous forme de concours. Ils auront un cahier des charges stricte comportant l'implantation de la nature en ville, avec des espaces non bitumisés et pourquoi pas l'implantation de fontaines à eau qui diffusent de la fraîcheur", décrit le maire sortant qui assure que cela n'aura rien à voir avec le concours Dessine-moi Toulouse.

Cette initiative, si les Toulousains l'élisent à nouveau, sera accompagnée "d'une stratégie foncière plus volontariste" avec la volonté de préempter des terres pour y construire des logements, tout en comportant un "important volet végétal".

Passage à 30 km/h dans les zones résidentielles

Dès lors, l'élu qui met en avant la plantation de 18 000 arbres depuis son élection en 2014, tout comme un bond de 10% des espaces verts publics, entend donner une nouvelle impulsion à l'opération "Fleurs sur mon mur" dans les quartiers. Une opération de volontariat citoyen que Jean-Luc Moudenc souhaite coupler à l'émergence de nouveaux espaces verts publics.

"Nous voulons que chaque Toulousain se trouve à moins de cinq minutes à pied d'un jardin public", promet-il après l'avoir annoncé lors de la présentation de son projet urbain avant l'été 2018 (une mesure également portée par Nadia Pellefigue, ndlr).

Enfin, l'édile toulousain souhaite abaisser la vitesse de circulation dans "toutes les rues résidentielles de Toulouse à 30km/h et même 20 km/h à proximité des écoles". Ainsi, les zones à 30 km/h dans Toulouse, qui représentent actuellement 40 % des axes de circulation, devraient passer à 80 % d'ici 2026.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.