Municipales : Moudenc dévoile la totalité de sa liste "Aimer Toulouse"

 |   |  713  mots
Le maire sortant de Toulouse a dévoilé ses coéquipiers pour les élections municipales de mars 2020.
Le maire sortant de Toulouse a dévoilé ses coéquipiers pour les élections municipales de mars 2020. (Crédits : Rémi Benoit)
Le maire sortant de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a présenté les 70 personnes qui composent sa liste "Aimer Toulouse" pour les élections municipales de mars 2020, lundi 9 décembre. Si elle affiche un taux de renouvellement de 56 % par rapport à 2014, l'élu exclut d'avance toute fusion entre les deux tours. Des "pratiques d'un autre âge qu'il laisse à ses adversaires" de gauche.

Il a respecté son calendrier. Comme présenté lors de l'officialisation de sa candidature, le maire sortant de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a dévoilé la totalité de sa liste "Aimer Toulouse" pour les élections municipales 2020 avant Noël, lundi 9 décembre.

"Cette liste représente un équilibre pour rassembler les Toulousains. Nous sommes les premiers à la présenter dans sa complétude, c'est-à-dire dans l'ordre qu'elle sera proposée aux Toulousains sur leur bulletin de vote. (...) Pour autant, je tiens à souligner que son ordonnancement n'a aucune signification sur les postes à venir en cas de victoire", explique Jean-Luc Moudenc.

liste Aimer Toulouse

Ainsi, comme prévu, la liste est composée à 50 % de citoyens non-encartés à des partis (35 dont la moitié en position éligible en cas de victoire), avec, par ordre d'importance, des colistiers de LR, LREM, le MRSL, l'UDI, Agir et divers droites représentée par Olivier Arsac, l'adjoint sortant à la sécurité.

"Certains ont décidé de ne pas participer à ma démarche. Je le respecte, mais à eux désormais d'assumer leur choix souverain", s'est contenté de dire le candidat quant à l'absence du MoDem à ses côtés et qui va proposer une liste autonome.

Liste Moudenc

La liste "Aimer Toulouse" de Jean-Luc Moudenc, pour les élections municipales de mars 2020, a été présentée dans sa totalité (Crédits : Rémi Benoit).

Plus de 50 % de colistiers nouveaux par rapport à 2014

En y regardant de plus près, les 10 premiers colistiers incarnent les principales tendances de la liste. Laurence Arribagé (2ème), Julie Escudier (6ème) et Julie Pharamond (10ème) représentent Les Républicains qui sont la première force politique de la liste du maire sortant. Se trouvent également Jean-Michel Lattes (5ème) du MRSL et Jean-François Portarrieu (7ème) de LREM qui sont les deux autres principales composantes politiques de ce rassemblement. Enfin, il faut noter la présence de quatre citoyens non encartés dans un parti en les personnes du sortant Daniel Rougé (3ème), Laurence Katzenmayer (8ème), l'ancienne présidente de l'Aerospace Valley Agnès Plagneux-Bertrand (4ème) et Philippe Perrin (9ème). Ces deux derniers incarnent notamment la volonté de renouvellement de Jean-Luc Moudenc autour de lui, avec 54 % de colistiers nouveaux par rapport à la liste de 2014 et 40 % des positions éligibles (les 53% des premières places de la liste) leur sont destinées.

laurence Arribagé

La responsable Haute-Garonne du parti Les Républicains, Laurence Arribagé, a réussi à conserver 15 sièges en position éligible pour son parti (Crédits : Rémi Benoit).

"Cette liste incarne l'expérience et le renouvellement. Elle est la garantie de la continuité, plutôt que de laisser place à une rupture hasardeuse qui sanctionnerait la qualité de vie des Toulousains. Entre 2008 et 2014, nous avons vu ce que l'inexpérience a fait sous la municipalité Cohen-Maurice avec une ville de Toulouse en panne de projets. Je dis aux Toulousains qu'ils n'ont pas besoin de choisir nos opposants pour faire preuve de renouvellement", insiste l'édile toulousain.

Surtout, il a profité de cette retouche, bien plus importante que les 30% prévus initialement, pour rajeunir son équipe. La moyenne d'âge affichée est de 48,3 ans avec la liste "Aimer Toulouse" pour les municipales 2020, contre 50 ans pour celle qui l'a mené à son élection au Capitole en 2014.

Pas de fusion de listes entre les deux tours

Si sur le papier le résultat satisfait le candidat, il est le fruit d'un travail entamé "dès juin" avec les partis politiques pour aboutir à un tel consensus. "Un mécano", aime illustrer celui qui est aussi président de France Urbaine et qu'il ne compte pas démonter.

"Nous nous engageons à ne pas modifier notre liste dans l'entre-deux tours. Nous laissons à nos adversaires ces pratiques d'un autre âge. Notre unité est solide et une mairie ne peut être gérée au hasard par un tirage au sort", tacle Jean-Luc Moudenc en référence aux divisions présentes à gauche entre Nadia Pellefigue, Archipel Citoyen et Pierre Cohen.

Maintenant que sa liste est constituée, l'occupant actuel du Capitole entend présenter l'ensemble de son nouveau projet pour Toulouse après les fêtes de fin d'année. Un projet qui comportera notamment "la transformation et la renaturisation de l'Île du Ramier", lieu où il a dévoilé les 70 colistiers qui vont l'accompagner dans la défense de son mandat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/01/2020 à 19:09 :
Bonjour. Deux éléments m'inquiètent: Certaines personnes ne veulent plus voter Moudenc parce qu’ils ont perdu la gratuité des transports publics. Sous toute réserve, je pense que cela est dû aux pertes des subventions de l'état ( Hollande, puis Macron), dés les élections passées. Si c'est cela, les électeurs l'ignorent ou ne veulent pas essayer de comprendre le pourquoi de la décision. Le deuxième problème rejoint le premier: Les Verts critiquent cette décision, car pour eux, elle est nuisible pour l' environnement. Or, on entend beaucoup dire, à Toulouse, ou ailleurs, que ces élections seront "vertes".
Ne serait'il pas temps de montrer les raisons incontournables de la suppression de la gratuité des transports, exprimant des regrets bien compris, et étayés par une démonstration ?
Les personnes qui pensent cela ne font pas de bruit. Des partisans de la liste "Aimer Toulouse", au début sceptiques, ont fait à leur tour leur sondages. Beaucoup ont découvert, à leur tour ce problème.
Je vous le livre tel que je l'ai reçu.
Amitiés.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :