La droite et le centre veulent une gestion plus rigoureuse au Conseil général

 |   |  622  mots
La présentation des candidats de la liste de la droite et du centre le 16 janvier dernier à Toulouse
La présentation des candidats de la liste de la droite et du centre le 16 janvier dernier à Toulouse (Crédits : Rémi Benoit)
À l'occasion de la présentation du programme de la liste Ensemble pour la Haute-Garonne unissant le MPF, l'UMP, l'UDI et le Modem, les candidats ont affirmé leur intention de gérer de façon plus rigoureuse et saine le budget du Département. Les élections départementales auront lieu les 22 et 29 mars prochains.

Mettre fin au "clientélisme" d'un Conseil général piloté par le Parti socialiste depuis 70 ans, c'est le leitmotiv de la liste Ensemble pour la Haute-Garonne. Finances, transport et solidarité, la liste d'union de la droite et du centre a présenté ce lundi 23 février son programme en vue des élections des 22 et 29 mars prochains. Une présentation qui intervient alors que les compétences des futurs conseils départementaux ne sont pas encore définies.

Gestion plus saine des finances

S'appuyant sur un rapport de la Chambre régionale des comptes, la liste de la droite et du centre rappelle que le budget du Département a vu ses dépenses de fonctionnement augmenter de 26 % en 4 ans. "Nous allons mettre en place une gestion rigoureuse et économe pour dégager des marges de manœuvre", affirme Élisabeth Pouchelon, conseillère régionale UMP et candidate sur le canton de Portet.

"Nous lutterons également contre la fraude sociale qui est un gisement important."

Dans la ligne de mire, les 260 000 bénéficiaires du RSA suivis par "seulement 13 contrôleurs". Si la droite et le centre prennent comme exemple les Alpes Maritimes "qui ont ainsi récupéré 20 millions d'euros", Élisabeth Pouchelon reconnaît ne pas disposer d'estimation chiffrée de la fraude sociale en Haute-Garonne.

Enfin, grande mission du Département, la solidarité doit être au centre d'une "action forte" selon la droite. "Sur les 260 millions d'euros du RSA, seuls 20 millions servent à l'insertion, c'est trop peu", commente Jean-Marc Dumoulin, le maire UDI de Villemur-sur-Tarn et conseiller général sortant.

Un fonds pour la vidéosurveillance

Bien que cela ne soit pas dans les attributions du Département, les candidats de la droite et du centre comptent mettre en place un fonds de financement pour créer un réseau de vidéosurveillance dans les villes de Haute-Garonne. Soulignant "un retard" en la matière à Toulouse, que "l'équipe actuelle est en train de rattraper", la liste "Ensemble pour la Haute-Garonne" souhaite accompagner les communes demandeuses. "Une caméra coûte 10 000 euros, il en faut environ 40 pour équiper une commune, précise Arnaud Lafon, maire de Castanet-Tolosan et candidat Modem dans son canton. Le Département pourrait prendre en charge 25 % de cette dépense."

Soutien à la 3e ligne de métro

En matière de transports en commun, la liste Ensemble pour la Haute-Garonne apporte "son soutien à la 3e ligne de métro de la grande agglomération toulousaine". Après la polémique entre le Sicoval et Toulouse Métropole à ce sujet, cette prise de position sonne-t-elle le glas du prolongement de la ligne B du métro vers Labège ?

"Je suis pour le prolongement, que je n'oppose pas aux études sur la future 3e ligne, précise Arnaud Lafon. Le prolongement doit se faire après les résultats de l'enquête publique. Il faudra également étudier les connexions entre les deux lignes."

Les candidats ont aussi annoncé leur intention de mettre en place un titre de transport unique sur le département, ainsi que la réintégration de la collectivité dans le financement de Tisséo (qu'elle a quitté en juillet 2006).

Sur le plan des transports, la liste "Ensemble pour la Haute-Garonne" indique vouloir améliorer les accès routiers du pôle aéronautique, prolonger la rocade Arc-en-ciel et désenclaver le nord du département. "Nous allons également lancer des études pour la deuxième rocade toulousaine, note l'UDI Alain Sottil, et nous reviendrons sur les critères des subventions accordées aux communes pour leur voirie."

L'intégralité du programme de la liste de la droite et du centre est à retrouver sur son site internet. Celui-ci sera bientôt mis en ligne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/02/2015 à 20:23 :
Ils prétendent diriger rigoureusement le Département. Mais en fait le site Internet de présentation détaillée du programme (dont l'adresse figure dans le dossier de presse ensemblepourlahautegaronne.fr) n'existe pas...
A moins d'un mois du 1er tour, c'est du sérieux !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :