Jean-Luc Moudenc "reprend la main" sur France Urbaine provisoirement

L'association des élus urbains de France a annoncé la mise en retrait volontaire de sa présidente, la maire de Nantes Johanna Rolland, en raison de son engagement dans la campagne d'Anne Hidalgo qui vise l'Élysée. Ce qui profite au maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, premier vice-président de l'organisation depuis un an.

3 mn

Jean-Luc Moudenc a été réélu maire de Toulouse et président de sa Métropole en 2020.
Jean-Luc Moudenc a été réélu maire de Toulouse et président de sa Métropole en 2020. (Crédits : Rémi Benoit)

La (pré)campagne pour la prochaine élection présidentielle à des répercussions jusqu'aux élus de Toulouse. En fin de journée, jeudi 7 octobre, l'association des élus de grandes villes et communautés urbaines du pays - France Urbaine - a annoncé que Jean-Luc Moudenc allait porter la voix de l'association pour les six prochains mois.

"Il représentera l'association dans ces circonstances, notamment pour mener à bien le travail déjà engagé en vue d'adresser les propositions des élus des grandes villes, agglomérations et métropoles, aux futurs candidats à l'élection présidentielle", se permet de préciser l'association.

Celui qui est maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole doit en réalité suppléer provisoirement la maire (PS) de Nantes, Johanna Rolland, qui vient d'être désignée comme directrice de campagne de la candidate socialiste pour l'élection présidentielle, Anne Hidalgo.

Lire aussi 9 mnMunicipales : comment Jean-Luc Moudenc, à Toulouse, a résisté à la vague verte

"Johanna Rolland continuera naturellement de présider France urbaine, mandat pour lequel elle a été élue jusqu'aux prochaines élections municipales et intercommunales en 2026. Elle continuera à exercer sa présidence en veillant scrupuleusement à l'esprit d'indépendance et transpartisan qui caractérise l'association, en lien étroit avec le bureau, instance où toutes les sensibilités politiques sont représentées et où sont prises collégialement l'ensemble des décisions qui engagent France urbaine", ajoute France Urbaine.

Que va faire Carole Delga ?

Dans les faits, la maire de Nantes a préféré se mettre en retrait de l'association en évitant toute prise de parole ou communication publique dans ce contexte politique. Une décision qui "profite" donc à son premier vice-président, en charge de la transition écologique, Jean-Luc Moudenc. Pour mémoire, ce dernier a aussi présidé l'association des élus urbains de France de 2015 à 2020.

Mais il avait perdu cette écharpe en raison d'une majorité de grandes villes françaises qui avaient basculé à gauche, et notamment dans les rangs écologistes, à l'occasion des élections municipales et intercommunales de 2020.

Par ailleurs, à noter que la présidente du conseil régional d'Occitanie, la socialiste Carole Delga, a été désignée par Anne Hidalgo pour diriger son mouvement "Idées en commun". Ce qui va amener pour celle qui est aussi la nouvelle présidente des Régions de France à occuper un rôle déterminant dans la campagne pour l'élection présidentielle aux côtés de la maire de Paris. Néanmoins, la successeur de Martin Malvy à la tête de la région n'a pour le moment pas annoncé de mise en retrait de l'association des élus régionaux.

Lire aussi 12 mnRégionales : Qui est Carole Delga, celle qui veut prendre part au débat en 2022 ?

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.