Municipales : Romain Cujives (PS) prêt à créer un poste de vice-maire

 |   |  700  mots
Romain Cujives a présenté son livre mercredi 21 novembre à Toulouse.
Romain Cujives a présenté son livre mercredi 21 novembre à Toulouse. (Crédits : Rémi Benoit)
Romain Cujives, candidat à l'investiture du Parti Socialiste pour les élections municipales à Toulouse, a présenté son livre "Un chemin pour Toulouse" mercredi 21 novembre. Rédigé avec l'aide d'un collectif de citoyens, le conseiller municipal présente ce livre comme un livre de "préconisations" et non "des engagements de campagne". Il appelle donc les militants de son parti à donner leur avis sur ses idées. L'une d'elles consiste à mettre en place un poste de vice-maire, supérieur dans la hiérarchie au premier adjoint, en charge de la transition écologique.

330 pages environ pour 217 propositions. Voilà un bilan chiffré du livre "Un chemin pour Toulouse", présenté mercredi 21 novembre par Romain Cujives. Pour le rédiger, le conseiller municipal d'opposition (PS) s'est appuyé sur le collectif "Toulouse idées neuves", un collectif d'une cinquantaine de personnes issues d'horizons professionnels divers (élus, doctorants, professeur de lycée, fonctionnaires, architectes, avocats, agents de sécurité, retraités, etc).

"Nous avons écrit ce livre en trois mois et demi, mais il est le fruit d'un travail de plus d'un an. Le fait d'être accompagné par ce collectif permet d'éviter l'entre-soi et l'enfermement", explique l'élu de 34 ans. Mais il assure que "les responsables politiques ont encore les leviers pour agir".

Celui qui a l'ambition de "transformer le quotidien des Toulousains" s'il est élu maire de Toulouse en 2020, doit tout d'abord obtenir l'investiture de son parti politique. En attendant, il a souhaité à travers cette initiative lancer le débat politique sur le fond en proposant quelques dizaines d'idées.

Il veut végétaliser la Place du Capitole

Et certaines d'entres-elles sont pour le moins originales...Les premières pages de ce livre politique font partie d'un chapitre zéro consacré au développement durable car "la question écologique est désormais centrale et transverse", juge Romain Cujives. Un chapitre dans lequel il fait part de sa volonté de redonner une place de choix à la nature dans Toulouse.

"Je souhaite lancer un concours international, à destination des architectes et des urbanistes, pour faire entrer la nature sur la Place du Capitole, que ce soit à travers des façades végétalisées ou d'autres projets. Par la suite, chaque rue de cette ville devra avoir un point de végétation", détaille l'élu qui compte également créer un nouveau poste au sein de la mairie.

Afin d'être pleinement engagé dans la mise en oeuvre du développement durable, celui qui a réalisé sa première réunion politique en 2004 veut créer un poste de vice-maire qui  sera en charge de la transition écologique. "Il sera au dessus du premier adjoint", précise-t-il. Qui dit transition écologique, dit développement des transports en commun, et sur ce point, Romain Cujives est aussi ambitieux.

"Nous ne devons plus faire perdre de temps aux Toulousains, il n'y aura donc pas de remise à plat des engagements de la municipalité actuelle (en l'occurence de la construction de la 3ème ligne de métro, ndlr). Mais nous devons amplifier le réseau Linéo (réseau de bus express, ndlr) dans toute la métropole, cela sera la priorité du prochain mandat".

Pour autant, le membre du PS veut accélérer le prolongement de la ligne B du métro à 2023, prolonger le tram jusqu'à la gare Matabiau, lancer des études pour de nouveaux téléphériques urbains et travailler à la mise en place d'un RER toulousain aux cadences régulières.

Un site internet pour juger chaque proposition

À noter également que dans son livre Romain Cujives se prononce en faveur de l'encadrement des loyers, processus que refuse de mettre en place Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse. En plus de l'habitat, il veut également travailler sur une limitation des loyers dans le centre-ville de Toulouse pour favoriser le commerce de proximité, tout en décrétant un moratoire dès son arrivée à la mairie sur les centres commerciaux à l'échelle de la métropole.

"Mais ce travail n'est pas une finalité. Toutes ces idées sont des préconisations et non des engagements de campagne. J'invite les militants du PS et les Toulousains à prendre le livre, le déchirer, le raturer, le réécrire, afin de prendre part avec nous à ce travail de transformation de Toulouse".

Parallèlement à ce livre, Romain Cujives a lancé un site internet du même nom où chacune des propositions peut-être notée et commentée. Et pour ce qui est du financement, le jeune élu promet que toutes ses idées sont "100% financées avec 0% d'augmentation des impôts". Mais il souhaite dévoiler plus tard dans le débat son projet de financement.

Lire aussi : Municipales 2020 : la difficile recomposition de la gauche toulousaine (1/3)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :