Le Drive tout nu lance sa première franchise et prévoit une quatrième ouverture à Toulouse

 |  | 1115 mots
Lecture 6 min.
Pierre et Salomé Géraud ont fondé le Drive tout nu.
Pierre et Salomé Géraud ont fondé le Drive tout nu. (Crédits : DR)
Fort de ses trois drives toulousains qui tournent à plein régime, Le Drive tout nu annonce l’ouverture de sa première franchise à Lille. L’objectif des deux cofondateurs est de démultiplier leur impact et démocratiser les courses zéro déchet. Ces derniers souhaitent monter un réseau d'une dizaine de magasins dans l’Hexagone d’ici 2023. À court terme, leur but est de mettre en place un quatrième lieu de retrait de commandes dans la Ville rose.

Le Drive tout nu s'exporte au-delà de la Ville rose. Le premier drive zéro déchet et 100% responsable de France, annonce l'ouverture de son premier drive franchisé, à Villeneuve d'Ascq, en banlieue de Lille. Lancé il y a moins de trois ans, le concept associe la commande en ligne et le retrait au drive, à des produits locaux et de qualité conditionnés dans des contenants réutilisables et consignés. Avec leur modèle réplicable, les fondateurs, Salomé et Pierre Géraud, souhaitent rendre ce mode de consommation accessible au plus grand nombre tout en maintenant une mission sociale et environnementale.

"Il y a une vraie résonance sur les valeurs, l'énergie et l'entrepreneuriat avec les porteurs du projet lillois, Timothée Wallaert et Maxence Lefort. Nous l'avons développé sous le format un peu particulier de la franchise sociale. Nous demandons aux franchisés d'être, tout comme nous, rigoureux pour obtenir l'agrément ESUS (Entreprises solidaires d'utilité sociale) et donc d'être une entreprise à mission. Nous avions également envie d'avoir à nos côtés des personnes souhaitant partager et participer à la construction de ce réseau, faire remonter de l'intelligence collective afin que ce ne soit pas une franchise conçue de manière dépendante. Notre objectif est de démontrer que notre concept peut exister en dehors de son territoire d'origine et qu'il est possible de créer ce que nous avons réussi à faire à Toulouse ailleurs", explique Salomé Géraud, cofondatrice du Drive tout nu

Un modèle dupliqué

Afin d'appartenir au nouveau réseau et ouvrir leur propre établissement, les franchisés ont signé un contrat de partenariat et un contrat de licence de marque avec les concepteurs. Ces derniers payent un droit d'entrée, qui les dispensent d'une formation initiale sur la gestion du drive, le choix des producteurs, l'aménagement de l'entrepôt, etc. Tous les mois, ils reverseront au franchiseur une redevance, dont le montant est confidentiel, sur leur chiffre d'affaires.

Pour la sélection des articles commercialisés, les franchisés s'engagent à respecter les conditions du Drive tout nu, c'est-à-dire, aucun emballage jetable, 60 % des produits doivent provenir d'un périmètre de moins de 100 km autour du point de retrait et être de qualité, bio ou assimilé. La pratique de la consigne, marque de fabrique de la structure, est elle aussi obligatoire. Les clients ne paient pas les contenants, mais sont récompensés en bons d'achat s'ils les rapportent afin qu'ils soient remis dans le circuit.

"Nous mettons à leur disposition des ressources en terme d'ingénierie et d'informatique, ainsi qu'un suivi et accompagnement. Une partie de notre équipe, notamment une ingénieure agronome, s'est rendue à Lille pour aider les franchisés dans la sélection des producteurs et fournisseurs", précise la cheffe d'entreprise.

Une dizaine de franchises en 2023

Toujours dans son souhait de rendre les courses zéro déchet accessibles, l'entreprise toulousaine souhaite ouvrir près d'une dizaine de franchises en France d'ici 2023. Pour la fin d'année 2021, l'objectif est d'étendre le réseau avec l'inauguration de deux magasins franchisés supplémentaires. Pour l'heure, aucune ville n'a été précisément choisie, mais le couple rencontre déjà de potentiels porteurs de projet. Plusieurs demandes émanent de la région lyonnaise et parisienne ou encore de la Bretagne.

En plus de l'inauguration de la structure lilloise, qui devrait se dérouler la semaine du 12 avril 2021, le spécialiste du click and collect s'apprête à ouvrir un quatrième établissement en propose dans la périphérie toulousaine en fin 2021 ou début 2022. Pour le moment, la zone n'a pas été définie.

"Saint-Martin-du-Touch, Colomiers et Basso Cambo sont très demandées. Pour nous, cela se décidera également en fonction de l'opportunité immobilière. Nous avons idéalement besoin d'un local d'entre 200 et 250 m2 pour travailler correctement", ajoute la dirigeante.

En parallèle, les fondateurs pensent également à mettre en place des points de retrait, en propre, en dehors de la région toulousaine, en Occitanie. Ainsi, des Drive tout nu pourraient peut-être voir le jour à Tarbes, Albi, Montauban ou Montpellier dans le futur.

Deux ans et demi d'avance

Aujourd'hui, la jeune société est forte de trois structures qui tournent à plein régime. Son premier drive, historique, a ouvert à Beauzelle en fin 2018, le second est situé à Balma depuis novembre 2020 et enfin, le dernier à été inauguré il y a près d'un moins à Montaudran.

Avec entre 1.500 et 1.800 produits référencés sur son site de e-commerce, elle comptabilise aux alentours de 300 commandes, par drive et par semaine. Prudente, la startup ne communique pas ses résultats et objectifs chiffrés. Pour rappel, en 2019, pour sa première année d'activité, elle a atteint 287 % de son objectif initial de chiffre d'affaires. Elle notait ainsi deux ans et demi d'avance sur ses prévisions. Une avance qu'elle conserve.

"Il y a eu une prise de conscience globale en termes d'environnement et de santé. Le succès de l'aventure, qui reste modeste, vient de là. Nous offrons une solution aux gens ayant envie de changer leurs habitudes et ne sachant pas comment s'y prendre. De plus, nous le faisons dans des zones dans lesquelles cela n'existait pas. Dans le centre-ville, des épiceries zéro déchet sont présentes, mais dans le périurbain, il n'existe pas grand chose malgré une population importante. De plus, il n'y avait pas de lieu qui réunissait tout au même endroit. De l'épicerie de placard aux produits d'entretien et d'hygiène. Le tout, zéro déchet, en circuit court et de qualité."

Des recrutements à l'horizon

Preuve de sa belle croissance, le Drive tout nu a vu son effectif passer de 9 personnes en mai 2020 à 21 aujourd'hui. Divisée sur les trois établissements de la région, l'équipe compte des responsables de drive, des préparateurs de commandes, des chargés de logistique, des salariés spécialement consacrés au développement des franchises, etc. L'ouverture de nouveaux magasins devrait mécaniquement entraîner l'embauche de personnel supplémentaire.

Le projet familial a connu un démarrage fulgurant. Pour l'instant, le succès n'a pas faibli. Avec toujours plus de produits et de clients qui réclament le concept à proximité de leur lieu d'habitation, l'aventure entrepreneuriale ne devrait pas s'arrêter en si bonne route pour les Géraud.

"Nous avons beaucoup à apprendre, mais nous sommes contents de nous lever le matin pour travailler. Nous espérons que nous allons grandir correctement en conservant notre culture d'entreprise, nos valeurs et notre impact social et environnement au cœur de la mission du Drive tout nu", termine Salomé Géraud.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :