E-santé : le Toulousain MHComm en pointe sur la médecine du futur

 |   |  631  mots
Emmanuel Sicard (Président) et Olivier Galy (directeur général) misent sur la médecine prédictive
Emmanuel Sicard (Président) et Olivier Galy (directeur général) misent sur la médecine prédictive (Crédits : Rémi Benoit)
Après l’hospitalisation à domicile, la société toulousaine MHComm s’attaque au marché de la médecine prédictive. Distinguée en 2015 par le cabinet Deloitte après une croissance exponentielle de + 1 088 % en 4 ans, la startup fondée par six ingénieurs - anciens de Freescale et General Electrics - a tenu toutes ses promesses.

Après avoir testé sa solution de plateforme de gestion de l'hospitalisation à domicile (HAD) au sein de la Clinique Pasteur à Toulouse, MHComm s'est imposée comme un leader du secteur. Sa plateforme permet d'assurer le suivi à distance des patients hospitalisés à domicile et se déploie désormais dans une vingtaine d'établissements de soins, CHU, et cliniques en région parisienne, dans le nord de la France et en Alsace.

Sur ce marché juteux, la startup (1,2 million d'euros de chiffre d'affaires en 2016) s'est facilement imposée face à deux principaux concurrents qui pèsent pourtant plus d'un milliard d'euros : Up (ex-Chèque Déjeuner) et Wel Copp (éditeur de logiciels en santé).

"Nous avions une longueur d'avance au niveau technologique et...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :