Immunothérapie. À Toulouse, un vaccin contre le cancer aux débuts prometteurs

 |  | 841 mots
Lecture 5 min.
Un vaccin personnalisé pour traiter le cancer ? Voici la découverte de l'IUCT-Oncopole.
Un vaccin personnalisé pour traiter le cancer ? Voici la découverte de l'IUCT-Oncopole. (Crédits : Transgene)
C'est une innovation d'ordre mondial. Avec la collaboration de l'Institut Curie de Paris, l'IUCT-Oncopole de Toulouse a mis au point un vaccin permettant d'immuniser les patients de certains cancers. Pour y parvenir, cette immunothérapie, conçue au cas par cas par la biotech Transgene, s'appuie sur une approche individualisée et une analyse fine des cellules cancéreuses par de l'intelligence artificielle. Pour La Tribune, le Professeur Jean-Pierre Delord explique les contours de ce traitement innovant administré à un premier patient le 15 janvier.

"Une prouesse technologique incroyable", "une avancée significative", "un pas gigantesque". Les mots ne manquent pas au Professeur Jean-Pierre Delord pour décrire une première en France, voire en Europe et même au niveau mondial. L'Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT) - Oncopole, dont il est le directeur général, a annoncé jeudi 21 janvier la mise au point d'un vaccin individualisé contre le cancer.

Lire aussi : SmartCatch personnalise le traitement contre le cancer

Concrètement, un premier patient français atteint d'un cancer ORL a pu bénéficier du vaccin individualisé TG4050, le 15 janvier, dans le cadre d'un essai de phase 1 mené à l'établissement toulousain spécialisé dans la recherche contre le cancer. Conçue par la biotech Transgene, basée dans l'Alsace, l'immunothérapie TG4050 utilise un principe de vaccination thérapeutique individualisée. Pour mémoire, en cancérologie, les immunothérapies consistent à modifier le fonctionnement du système immunitaire pour lui permettre de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2021 à 14:56 :
J'avoue être plus sensible à l'annonce d'un vaccin contre le cancer qu'à des vaccins contre le COVID-19.
Ce serait si formidable pour toutes ces victimes jeunes et moins jeunes que je forme un voeu en ce début d'année 2021.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :