Comment Toulouse White Biotechnology (TWB) compte prendre son envol

 |   |  802  mots
La dotation de 7 millions d'euros reçue de la part de l'État est une reconnaissance du bilan positif de 2012 à 2019 de la structure.
La dotation de 7 millions d'euros reçue de la part de l'État est une reconnaissance du bilan positif de 2012 à 2019 de la structure. (Crédits : TWB)
Après une période (2012-2019) de lancement réussie, la plateforme de recherche Toulouse White Biotechnology (TWB) veut confirmer. L'expert dans la conduite de projets scientifiques et de R&D souhaite devenir le leader européen des biotechnologies industrielles. Pour cela, il va dès cette année signer de nouveaux partenariats avec des startups, entreprises et groupes internationaux. Ces derniers seront hébergés dans les nouveaux locaux de TWB au sein du complexe biotech du campus de l'Insa, dès fin 2020. Par ailleurs, la structure a reçu une dotation de l’État de 7 millions d’euros pour accompagner son envol.

7 millions d'euros, c'est le montant de la dotation reçue, en février, par Toulouse White Biotechnology (TWB) de la part de l'État. Cette somme de fonctionnement pour les cinq années à venir (2020-2025), permettra à la plateforme de recherche, spécialisée dans les biotechnologies industrielles, de poursuivre son développement notamment à l'international. Ce nouveau financement devrait également aider TWB à atteindre son ambition de devenir le leader européen des biotechnologies industrielles, d'ici 2025. Il est également une reconnaissance du bilan positif de 2012 à 2019 de la structure spécialisée dans la conduite de projets scientifiques et qui contribue au développement de nouvelles voies de production durables, en apportant des solutions biologiques alternatives innovantes et économiquement performantes.

"En 2011, TWB était créé par l'ANR (Agence Nationale de la Recherche) dans le cadre du Programme d'Investissement d'Avenir (PIA1) qui nous avait octroyé 20 millions d'euros de financement pour la période 2011 à 2019. Nous avons débuté nos activités en 2012 avec l'objectif d'atteindre, à l'horizon 2019, 20 millions d'euros de contrats industriels générés", raconte Olivier...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :