Hyperion, un scan robotisé, pourrait assurer le contrôle qualité d’Airbus

 |   |  500  mots
Le bras articulé bardé de capteurs mis au point par les étudiants de l’Upssitech permet de détecter les anomalies, une vérification jusqu’ici effectuée manuellement.
Le bras articulé bardé de capteurs mis au point par les étudiants de l’Upssitech permet de détecter les anomalies, une vérification jusqu’ici effectuée manuellement. (Crédits : DR)
Dans le cadre d’un projet de fin d’études, des étudiants toulousains ont mis au point Hyperion, un scan de surface pour détecter les malfaçons sur les carlingues d’avion. Présentation.

Et si des étudiants poussaient Airbus à se réinventer ? Dans le cadre d'un projet de fin d'études, une vingtaine d'étudiants de l'école d'ingénieurs Upssitech (université Toulouse 3) ont travaillé sur un cahier des charges rédigé par l'avionneur européen et la PME locale NovaLynx.

"Ils devaient réaliser un système automatisé de contrôle de la qualité de la peinture sur les morceaux de carlingue. Mais cet outil devait également être capable de détecter une anomalie, comme l'absence d'un boulon ou d'une vis à un endroit précis. Pour le moment, ces contrôles sont effectués manuellement par des agents et cela leur prend beaucoup de temps. L'objectif est donc d'automatiser ce processus dans le cadre de l'usine 4.0", raconte Michel Taix, enseignant en robotique au sein de l'établissement formateur.

Après plusieurs semaines de réflexion, le projet baptisé "Hyperion" a débouché sur un bras robotisé de 2,10 mètres d'envergure, capable de porter une charge maximale de 14 kilos - que les étudiants avaient interdiction de photographier par souci de confidentialité industrielle. Son extrémité est équipée de plusieurs capteurs de haute technologie afin d'être capable de retransmettre sur...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :