Le pôle Agri Sud-Ouest Innovation a sa nouvelle "maison"

 |   |  452  mots
Ce lieu abrite également des bureaux indépendants proposés à la location.
Ce lieu abrite également des bureaux indépendants proposés à la location. (Crédits : Sébastien Pouchard – Région Occitanie)
Les élus locaux ont inauguré, jeudi 2 mai, la Maison de l’innovation agricole et agroalimentaire, sur la commune d'Auzeville-Tolosane. Située au sein de l'Agrobiopole, ce nouveau bâtiment financé en grande partie par le Sicoval accueillera principalement le siège du pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation.

Après huit mois de chantier pour rénover une ancienne maison d'habitation sur la commune d'Auzeville-Tolosane, la Maison de l'innovation agricole et agroalimentaire vient de voir le jour. Composée d'une surface plancher de 456 m2, avec des bureaux, des salles de réunion et des showrooms, cet établissement va désormais accueillir le siège du pôle de compétitivité d'Agri Sud-Ouest Innovation. Composé de 415 adhérents, dont 310 entreprises, ce pôle accompagne ses membres sur des projets collaboratifs qui apportent des innovations dans le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire.

"Il ne pouvait y avoir de meilleur site que l'Agrobiopole pour accueillir cette Maison, plutôt que la ville de Toulouse. À travers 150 hectares, sont rassemblés ici un grand nombre d'établissements autour de l'agroalimentaire, de l'agriculture, des agrosciences, regroupement 3 000 étudiants post-bac et 3 000 emplois. L'Inra et l'École nationale supérieure d'agronomie sont notamment installés dans cette zone", lance François-Régis Valette, le maire d'Auzeville-Tolosane.

Ainsi, Agri Sud-Ouest Innovation présent sur les territoires des régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine sera dans son élément. Depuis le début de son aventure, en 2007, le pôle de compétitivité a accompagné pas moins de 647 projets labellisés et agréés.

"Ils ont généré 780 millions d'euros d'investissement, dont 450 millions auto-financés par les entreprises, le reste étant des subventions, tout ça grâce à l'effet de levier que représente le premier pôle de compétitivité agricole et agro-industriel français", note Daniel Segonds, le président de l'institution.

Le Sicoval financeur principal

Le pôle qui envisage désormais de faire beaucoup mieux en sollicitant davantage sur des fonds européens, va pouvoir s'appuyer sur "cette Maison pour réfléchir, œuvrer et rêver à ce que pourrait être l'agriculture de demain", comme l'illustre Daniel Segonds. Déjà, le Fonds européen de développement régional (Feder) a financé en partie ce chantier à hauteur de 95 700 euros, tout comme l'État pour une somme de 74 000 euros dans le cadre du dispositif Territoire à énergie positive pour la croissance verte. Néanmoins, le reste de la facture de 760 000 euros au total a été financé par la communauté d'agglomération du sud-est toulousain, le Sicoval.

"Ce projet a été porté par trois présidents différents du Sicoval, donc c'est une joie de voir l'aboutissement de ce projet. Nous ne pouvions pas imaginer que le pôle Agri Sud-Ouest Innovation puisse quitter le territoire du Sicoval", se justifie Jacques Oberti, le président de la communauté d'agglomération.

Pour rappel, l'agriculture et l'agroalimentaire sont le premier secteur d'activité dans la région en terme d'emploi pour 164 000 salariés, générant un chiffre d'affaires annuel de 22 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :