Marie-France Barthet : "l'université n'est pas coupée de l'industrie"

 |   |  1509  mots
Marie-France Barthet, présidente de l'Université fédérale de Toulouse
Marie-France Barthet, présidente de l'Université fédérale de Toulouse (Crédits : Rémi Benoit)
À l'heure du bilan de l'Idex à Toulouse, la présidente de l'Université fédérale Marie-France Barthet se dit sereine sur la suite de ce programme de financement de 25 millions d'euros par an. S'il est trop tôt pour sentir les effets des actions mises en place, toutes ont été enclenchées comme l'université s'y était engagée. Élue conseillère régionale (Un nouveau monde en commun), Marie-France Barthet ne se représentera pas au poste de présidente de l'université fédérale.

Quelles étaient les ambitions de Toulouse quand le programme a été signé en juillet 2013 ?

Il s'agissait d'apporter une meilleure structuration au niveau d'un site pour être plus visible et plus...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :