Nataïs : comment le leader européen du pop-corn imagine l'agriculture de demain

 |   |  630  mots
Le PDG de Nataïs Michael Ehmann était ce jeudi 10 janvier l’invité de la matinale de La Tribune Toulouse
Le PDG de Nataïs Michael Ehmann était ce jeudi 10 janvier l’invité de la matinale de La Tribune Toulouse (Crédits : Rémi Benoit)
Le PDG de Nataïs Michael Ehmann était ce jeudi 10 janvier l’invité de la matinale de La Tribune Toulouse. Implantée au cœur du Gers, la PME de 125 salariés occupe la première place en Europe de la production du pop-corn avec 41 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015 et 150 millions de sachets de pop-corn produits. Mais l'industriel se démarque aussi par des expérimentations très innovantes sur la voie d'une agriculture soutenable pour l'environnement.

C'était un pari osé mais gagnant. Né en Allemagne et fils d'agriculteurs, Michael Ehmann a lancé en 1994 sa société de production de maïs à pop-corn à Bézéril, en plein cœur du Gers. Il aura fallu moins de 10 ans à Nataïs pour devenir le leader européen de ce secteur de niche. "Au début, la principale difficulté était de convaincre les distributeurs que notre maïs éclaté était d'aussi bonne qualité que celui provenant des États-Unis. C'est comme vanter les mérites d'un vin venant du Chili face à un vin français ! Il faut du temps pour s'imposer", se remémore Michael Ehmann à l'occasion de la matinale organisée par La Tribune Toulouse ce jeudi 10 mars au Casino-Théâtre Barrière de Toulouse. Mais très vite, le PDG...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :