Aéronautique : grève chez Cauquil où un plan social prévoit une trentaine de licenciements

 |  | 562 mots
Lecture 3 min.
Une trentaine de licenciements sont prévus à l'usine Cauquil, près de Toulouse.
Une trentaine de licenciements sont prévus à l'usine Cauquil, près de Toulouse. (Crédits : Florine Galéron)
Les salariés de Cauquil, un sous-traitant aéronautique implanté près de Toulouse, ont lancé une grève contre le plan social qui devrait se solder par une trentaine de licenciements. Spécialisée dans l'usinage de pièces pour Airbus et Boeing, la société accuse une baisse de charge drastique du fait de la crise du transport aérien.

Alors que chez Airbus, les syndicats pensent parvenir à solder le plan social sans licenciement, les sous-traitants sont plus pessimistes. Ce lundi 30 novembre, une vingtaine de salariés de Cauquil ont fait grève devant l'usine, à l'appel de la CGT Haute-Garonne. Cette société implantée à Mondouzil, près de Toulouse, fait partie du groupe aéronautique BT2i qui a annoncé début octobre une vaste réorganisation de ses filiales avec la suppression de 200 postes sur trois départements.

En Haute-Garonne, en plus de la fermeture de l'usine Simair de Colomiers, le plan social prévoit 34 suppressions d'emplois sur le site de Cauquil. Au terme des négociations, les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :