La saga des promesses non tenues du voyagiste Fram

 |   |  1334  mots
Que devient le voyagiste toulousain Fram ? (Crédits : Rémi Benoit).
Que devient le voyagiste toulousain Fram ? (Crédits : Rémi Benoit).
Repris fin 2015 par le groupe Karavel-Promovacances, le voyagiste toulousain Fram évolue depuis dans un contexte social compliqué. Malgré un redressement économique qui semble amorcé, le repreneur n’a pas respecté tous ses engagements. Enquête.

Dans la Ville rose, le voyagiste Fram est un symbole de la florissante économie toulousaine. Tout habitant originaire de la quatrième ville de France connaît son nom. Néanmoins, depuis quelques années, ce totem a perdu de son aura en raison de ses difficultés économiques qui n'ont pas laissé indifférente la filière française du tourisme. Et pour cause, l'entreprise a connu un véritable effritement de son chiffre d'affaires, passant de 410 millions d'euros fin 2010 à 275 millions d'euros à la fin de l'année 2014. Plusieurs raisons expliquent la chute. Tout d'abord, l'entreprise fondée en 1949 n'est jamais parvenue à prendre le tournant du numérique. Il faut ajouter à cela le Printemps arabe dans les pays de la partie nord du continent africain - un marché très important pour Fram - sans oublier des conflits de gouvernance entre des actionnaires familiaux. Ces maux ont alors mené le navire Fram et ses 1 200 salariés (dont 680 rien qu'en France) à l'abîme le 29 octobre 2015. Ce jour-là, après plusieurs mois d'in- certitude sur son avenir et une hypothétique reprise par des investisseurs chinois, Fram dépose le bilan auprès du tribunal de commerce de Toulouse. Cette juridiction...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2019 à 19:37 :
si les agnces veulent aller mieux il faut former leur personnel
que ce ne soit pas juste des distributeurs de catalogues

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :