Airbus va créer une compagnie aérienne pour le transport cargo XXL en Beluga

Les mythiques BelugaST, utilisés depuis les années 90 pour transporter des tronçons d'avions entre les différents sites de fabrication d'Airbus, vont connaître une deuxième vie. Le constructeur européen veut les réutiliser pour lancer un nouveau service de fret aérien doté d'une capacité de transport supérieure à celle des avions cargos classiques. Une nouvelle compagnie aérienne sera spécialement créée pour cette activité dès 2023.

5 mn

Les BelugaXL vont remplacer à terme l'ancienne génération de BelugaST qui seront réutilisés pour une activité cargo.
Les BelugaXL vont remplacer à terme l'ancienne génération de BelugaST qui seront réutilisés pour une activité cargo. (Crédits : Rémi Benoit)

C'est le premier avion que les enfants arrivent à reconnaître dans le ciel de Toulouse grâce à son front proéminent semblable au mammifère du même nom. Depuis l'entrée en service en 1995 du premier BelugaST, l'aéronef s'est imposé comme un appareil iconique de la flotte Airbus. En 2020, le constructeur aéronautique a commencé à faire voler son successeur, le BelugaXL, qui vise à remplacer la flotte de cinq appareils BelugaST. Jusque-là utilisés pour transporter des tronçons complets d'avions entre les différents sites de fabrication du constructeur européen, ces aéronefs vont connaître une nouvelle vie. Airbus annonce ce mardi 25 janvier vouloir réutiliser ses BelugaST pour lancer un nouveau service de fret aérien.

"Les BelugaST ne sont arrivés qu'à la moitié de leur vie. Ils avaient été conçus pour 30.000 cycles de vol et n'ont atteint en moyenne que 15.000 vols. Nous avons donc là une énorme opportunité pour développer à nouveau un service de fret hors gabarit", fait valoir Philippe Sabo, responsable d'ATI, la filiale d'Airbus chargée du transport par Beluga entre les différents sites.

En décembre dernier, l'avionneur européen a réalisé un premier vol cargo à bord d'un BelugaST qui a transporté un hélicoptère entre Marseille et la ville de Kobe au Japon. Dans les années 2000, l'avionneur avait employé ses Beluga pour transporter des satellites ou des modules spatiaux depuis l'Europe vers Cap Canaveral aux États-Unis. Une activité mise en sommeil depuis 2012 pour dédier les Beluga exclusivement aux tronçons d'avions.

Lire aussi 3 mnEn images : le BelugaXL d'Airbus s'envole pour un premier vol d'essai

"Un marché de niche"

Mais ces dernières années, les besoins en matière de fret aérien ont explosé, une tendance renforcée depuis le début de la crise sanitaire où il a fallu acheminer en urgence du matériel médical et aussi faire face à l'explosion du e-commerce. Airbus ne compte pas s'attaquer à l'ensemble de l'activité cargo et vise en particulier le segment "hors gabarit" adapté aux capacités XXL du BelugaST : 7,1 mètres de hauteur, 6,7 mètres de largeur, 39 mètres de long et une capacité d'emport de 40 tonnes.

"Cet avion offre les plus grandes dimensions par rapport à n'importe quel avion cargo au monde, estime Reza Fazlollahi, responsable du développement commercial chez Airbus. Jusqu'à présent, il fallait parfois démanteler une charge utile pour pouvoir la transporter et la réassembler à l'arrivée avec des tâches supplémentaires de maintenance et de test, autant d'activités chronophages et de coûts additionnels pour les sociétés. Pouvoir transporter une charge utile, assemblée en un seul morceau, représente évidemment un gain de temps et d'argent pour nos clients."

Airbus compte adresser à la fois le marché civil et militaire et cible l'industrie aéronautique, la filière pétrole et gaz, les grandes machines, les conteneurs et les hélicoptères. L'avion est notamment utilisé en cas d'urgence quand le transport par bateau ou par camion est considéré comme trop lent. Au-delà des transports de charges volumineuses, l'avionneur lorgne sur le transit de biens à forte valeur ajoutée.

"Le marché du fret aérien grand format est un marché de niche. Mais ces dernières années, même avant le Covid, nous avions été approchés par plusieurs compagnies qui nous demandaient si le Beluga était disponible pour réaliser des vols charters dans différentes destinations à travers le monde", ajoute Reza Fazlollahi.

De nouvelles plateformes de chargement

Pour s'adapter à cette nouvelle activité, Airbus est en train développer de nouveaux équipements. Jusqu'à présent, Airbus disposait de plateformes de chargement spécialement adaptées aux dimensions de sa flotte Beluga sur chaque site de fabrication en Europe. Le groupe va déployer des plateformes de chargement externes ailleurs dans le monde en fonction de l'implantation de ses principaux clients.

Par ailleurs, il a conçu une palette modulaire ajustable à la charge utile transportée. "Elle est composée de modules de deux mètres de longueur chacun. Nous pouvons donc ajuster sa taille suivant la pièce embarquée. Comme la palette est plate, il est possible à partir d'une simple rampe de charger un hélicoptère ou un avion", précise Clément Beaunis, responsable du projet Airbus Beluga Transport. Airbus a déjà produit une vingtaine de modules, de quoi remplir deux avions, et doit recevoir des pièces additionnelles dans les prochaines semaines.

L'avionneur a également développé un chargeur de fret embarqué automatisé pour les missions où une plateforme de chargement ne serait pas disponible à l'aéroport d'origine ou de destination. Cet équipement pourra voyager directement dans le Beluga avec la charge utile (à condition que cette dernière fasse moins de 12 mètres de longueur et pèse au maximum 20 tonnes). "Il s'agit d'un outil télescopique donc cela veut dire que dans certains cas, nous n'aurons même pas besoin d'utiliser une piste de chargement", complète Clément Beaunis. Un premier exemplaire est en cours d'assemblage chez les sous-traitants et devrait entrer en service au mois de juin prochain.

Une nouvelle compagnie dès 2023

Airbus prévoit de démarrer cette nouvelle activité dès cette année avec les deux BelugaST déjà disponibles pour atteindre une pleine capacité de la flotte de cinq appareils dès 2024 quand les BelugaXL auront pris le relais.

Pour le moment, c'est le service client d'Airbus qui se charge de la commercialisation et la filiale Airbus Transport International (ATI) a la responsabilité des opérations de vol. Mais dès 2023, le groupe compte créer une nouvelle compagnie aérienne spécialement dédiée à cette activité de fret aérien grand format. Cette filiale nouvellement créée (et dont le nom n'a pas été communiqué) sera dotée de son propre certificat de transporteur aérien (AOC) et de son propre personnel. Des pilotes supplémentaires seront d'ailleurs recrutés pour l'occasion.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 26/01/2022 à 19:43
Signaler
Excellente idée !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.