En images : le BelugaXL d'Airbus s'envole pour un premier vol d'essai

 |   |  494  mots
Premier vol d'essai pour le BelugaXL d'Airbus ce jeudi 19 juillet.
Premier vol d'essai pour le BelugaXL d'Airbus ce jeudi 19 juillet. (Crédits : Rémi Benoit)
Le nouvel avion cargo d'Airbus a réalisé avec succès ce jeudi 19 juillet un premier vol d'essai depuis le Delivery center de Colomiers. Capable de transporter 51 tonnes de tronçons d'avions, le BelugaXL sera en mesure d'acheminer deux ailes d'A350 à la fois. Retour en images sur un vol inaugural suivi par plusieurs milliers de salariés.

belugaxl airbus

belugaxl airbus

Plusieurs milliers de salariés se sont massés pour voir le BelugaXL (Crédit : Rémi Benoit).

Quelques minutes avant l'heure prévue du décollage, une marée humaine composée de plusieurs milliers de salariés d'Airbus s'est massée devant les pistes du Delivery center de Colomiers pour assister ce jeudi 19 juillet au premier vol d'essai du BelugaXL.

Dernier né d'une génération mythique d'aéronefs servant à transporter des tronçons complets d'avions entre les différents sites d'Airbus, le Beluga XL affiche des mensurations colossales : 63,1 mètres de long (soit 6 mètres de plus que son prédécesseur, le Beluga ST), 18,9 mètres de haut et un fuselage de 8,8 mètres de diamètre. Il pourra transporter 51 tonnes (4 de plus que le Beluga ST) et surtout il sera en mesure d'acheminer en même temps deux ailes d'A350 XWB, au lieu d'une seule dans la version actuelle. Airbus a lancé son développement dès fin 2014 pour faire face à l'augmentation attendue des cadences.

"Airbus est passé d'une cinquantaine d'appareils livrés en 1985, à plus d'une centaine en 1995, 400 en 2015 et plus de 700 en 2017. L'objectif est de poursuivre cette augmentation de la production dans les années à avenir", rappelait en mars dernier Bertrand George, le directeur du programme.

belugaxl airbus

À gauche, le Beluga XL qui succède au Beluga ST, à sa droite (Crédit : Rémi Benoit).

belugaxl airbus

Bertrand George, le directeur du programme (à gauche) (Crédit : Rémi Benoit).

Le Beluga a été configuré d'après un A330 (les ailes sont restées telles quelles, le fuselage a dû être modifié pour épouser la forme de l'avion cargo). Pour sa construction, Airbus fait appel à des fournisseurs de l'Europe entière : le Français Stelia Aerospace pour le porte cargo et la pointe avant, le Frenchie Safran pour l'installation système, l'Anglais Rolls-Royce pour les moteurs, l'Allemand Deharde pour le fuselage central, l'Espagnol Aernnova pour le fuselage arrière...

belugaxl airbus

Le nouvel avion cargo peut transporter 51 tonnes (Crédit : Rémi Benoit).

Ce nouveau modèle va demander aussi d'adapter les plateformes de chargement situées dans les différents sites.

"Il va falloir reconfigurer les pistes et étendre celle de Broughton au Royaume-Uni. Comme son nez est plus gros, nous allons refaire les portes de chargements. Chaque site sera capable d'accueillir deux Beluga en même temps", a avancé Philippe Sabo, à la tête de Airbus Transport International, la compagnie aérienne filiale d'Airbus qui exploite le Beluga.

Au total, cinq BelugaXL seront fabriqués d'ici 2022 pour remplacer petit à petit les Beluga ST. "Le premier devrait être mis en service fin 2019. Le deuxième est en phase d'assemblage final et les premiers éléments du fuselage du 3e sont arrivés", a expliqué Bertrand George.

belugaxl airbus

 Cinq BelugaXL seront livrés d'ici 2022 (Crédit : Rémi Benoit).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/07/2018 à 16:49 :
vivement qu'ils sortent des appareils de 5 à 700 places avec le minimum d'équipements pour les trajets de moins de deux heures et qu'on puisse embarquer comme dans les trains dans le passé jusqu'à leur pleine capacité.
a écrit le 20/07/2018 à 13:18 :
Il y a peu de pilotes formés pour piloter ces appareils. De la prise au vent vs la surface, ça doit être "technique" comme gestion (le feeling issu de l'expérience).
Jolie forme.
Entre les premiers engins volant cahincaha, et cet appareil, que de chemin parcouru...
a écrit le 20/07/2018 à 12:21 :
Bonjour,
avec 54 T , cet avion cargo ne pourrait-il pas être utilisé par l'armée française qui cherche des avions cargos supérieur à l'A 400 qui ne peut emporter que 17 T de fret ?
Réponse de le 20/07/2018 à 14:26 :
Le Belouga ne dispose pas d'un plancher apte à recevoir des charges telles que celles de l'A400, il nécessite un outillage de manutention très specialisé, sa soute n'est pas pressurisée, il n'a aucune capacité pour opérer sur des terrains non préparés, il lui manque également tous les systèmes d'autodéfense du 400. Et cette liste est loin, très loin, d'être exhaustive.
a écrit le 19/07/2018 à 22:14 :
Bonsoir,
Merci pour ce récit et ces belles photos.
Nous venons en vacances en famille près de Toulouse début août. Notre fils est fan des avions Beluga.
Savez-vous si les prochains vols d’essai auront lieu dans les semaines à venir ?
Merci par avance pour votre réponse
Cordialement,
Dorothée
Réponse de le 20/07/2018 à 10:33 :
Bonjour,

Merci pour votre message ! Ce premier vol marque le coup d'envoi d'une campagne d'essais donc oui d'autres auront lieu dans les prochaines semaines mais Airbus n'a pas communiqué de dates précises. Cordialement,

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :