Les Comptoirs de la Bio vont franchir la barre des 200 magasins début 2022

Le groupement de magasins indépendants Les Comptoirs de la Bio connaît une croissance exponentielle. Avec près de 50 nouveaux points de vente sur un an, le réseau s'apprête à franchir le seuil des 200 magasins en France. Pour accompagner ce développement, le groupement a investi près de deux millions d'euros pour construire un nouveau siège social à Montauban et s'est doté d'une plateforme logistique.

3 mn

(Crédits : Johanna Cavel)

Le réseau Les Comptoirs de la Bio n'en finit pas se s'étendre. Fondé en 2012 à Montauban (Tarn-et-Garonne), le groupe de magasins indépendants a connu un développement accéléré depuis le début de l'année avec 28 points de vente supplémentaires sur le premier semestre et une vingtaine d'ouvertures projetées pour la seconde moitié de 2021. "Nous devrions passer la barre des 200 magasins durant le premier trimestre 2022", estime Philippe Bramedie, fondateur des Comptoirs de la Bio.

Lire aussi 2 mnLes Comptoirs de la Bio prévoient 120 ouvertures en deux ans

Rien qu'à Toulouse, deux magasins ont vu le jour depuis 2019 : le premier est situé dans le quartier de la Cartoucherie et une seconde enseigne a été lancée début 2021 avenue des États-Unis avec une surface de vente de 600 m2.

Croissance à deux chiffres

Sur ce segment, la concurrence est rude entre la prolifération des réseaux spécialisés (Biocoop, La Vie claire, Naturalia...) et l'offensive menée par la grande distribution (Carrefour a racheté Bio c'Bon à l'automne 2020). Pour autant, Philippe Bramedie met en avant sa différence.

"Nous ne sommes pas dans un système de franchise pure, ni de chaîne intégrée puisque nous nous développons au travers de chefs d'entreprise indépendants avec un modèle très différent de ce qui se pratique sur le circuit. Les systèmes d'approvisionnement ne sont pas 100% centralisés. Même si nous avons une centrale d'achats, nous négocions les flux les plus courts et les plus directs. Ce qui nous permet d'être sur l'un des modèles les moins coûteux pour nos adhérents et les plus performants en termes de prix pour le consommateur", assure le dirigeant.

Une modèle économique qui tient la route : "Depuis la création des Comptoirs de la Bio, nous avons connu une croissance à deux chiffres tous les ans. Forcément, il faut s'adapter à cette progression", ajoute Philippe Bramedie.

Deux millions d'euros pour un nouveau siège social

Pour accompagner ce développement, le groupement a investi près de deux millions d'euros pour construire un nouveau siège social à Montauban. "Nous étions à l'étroit dans les locaux actuels. Doté d'une surface de 1.000 m2, ce bâtiment, que nous investirons début octobre, sera en mesure d'accueillir 100 collaborateurs. L'effectif du siège atteindra près de 50 personnes fin 2021 et une dizaine de recrutements supplémentaires sont prévus dans le courant du premier trimestre (achats, commercial, développeur, marketing, juridique)", précise le leader du réseau.

Par ailleurs, Les Comptoirs de la Bio disposent depuis peu d'une plateforme logistique de 6.000 m2 à Niort. "Pour la première fois, nous avons une plateforme entièrement dédiée à nos produits. Cet équipement nous permet aussi de disposer de salles multi températures pour stocker des denrées à température ambiante, du frais et éventuellement demain d'autres produits", conclut Philippe Bramedie.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.