Aéronautique : le logisticien Idea se développe à Toulouse

Fort de 54 sites en France, le logisticien industriel Idea veut développer son activité à Toulouse afin de suivre la croissance de la filière aéronautique. Pour cette raison, l'antenne toulousaine d'Idea vient d'emménager dans un bâtiment trois fois plus grand que leurs anciens locaux. L'entreprise mise également sur la data pour continuer à croître leur chiffre d'affaires qui ne cesse de grimper.

4 mn

Idea travaille notamment pour Airbus, Safran ou encore Dahers.
Idea travaille notamment pour Airbus, Safran ou encore Dahers. (Crédits : Rémi Benoit)

Beaucoup pourraient leur envier une telle croissance d'activité. Consacré jusqu'à la fin des années 90 au déchargement de bateaux transportant de l'agroalimentaire, Idea a opéré depuis un changement stratégique payant. Devenu un logisticien industriel, le groupe au siège social basé à Nantes a vu son chiffre d'affaires passer de 10 millions d'euros en 2000 à 150 millions pour l'année en cours selon les dernières prévisions.

"Nous enregistrons une croissance de 10 à 15 % par année et nous pensons que cette tendance pourrait persister encore quelques années. Un quart de notre chiffre d'affaires étant apporté par l'industrie aéronautique, la montée en cadence d'Airbus est notamment un élément positif pour notre développement", explique Cédric Valmalle, le directeur du développement de l'entreprise au statut de Scop.

En plus de ce marché porteur, la société coopérative fait de la logistique, du transport et de l'emballage pour les secteurs de la défense, de l'énergie et du naval principalement. Une telle diversité portée par un réseau de 54 sites (pour 1 400 salariés) en France que le groupe Idea s'est constitué en un siècle d'existence (fondée en 1919). Ainsi, l'entreprise s'est implantée dans la région toulousaine en 2009, via de la croissance externe, en reprenant une société spécialisée dans l'emballage à Colomiers (31), ECMP.

"Ici, nous fabriquons surtout des emballages, en élaborant des caisses en bois sur mesure pour nos 320 clients toulousains, qui sont principalement des entreprises en lien avec l'activité aéronautique. L'objectif est de trouver un juste milieu entre sécurité, fiabilité et simplicité pour l'opérateur qui va utiliser les pièces après la livraison. Nous sommes allés de la caisse de 10 centimètres de côté pour un gros boulon à celle de 3,5 mètres de large et 3,95 mètres de haut. La seule contrainte pour nous est le transport, sinon nous n'avons aucune limite", présente Fabien Rey, le directeur du site toulousain.

Idea

Le bois qu'utilise Idea est un bois 100 % français./ (Crédits : Rémi Benoit)

Un déménagement obligatoire

Mais face au rythme de croissance important du groupe, la vingtaine de salariés d'Idea à Toulouse s'est vite retrouvée à l'étroit sur son site columérin de 1 000 m2 et un déménagement devenait donc vitale pour l'antenne locale.

"Si nous étions restés à Colomiers, dans la zone En Jacca, où nous étions tellement à l'étroit, nous aurions eu du mal à nous développer et à faire face au rythme des commandes et nous aurions perdu des clients", imagine Fabien Rey.

Alors, au début du mois de décembre 2018, l'entreprise trouve un local de 3 000 m2 à seulement quelques kilomètres de Colomiers, à Plaisance-du-Touch, afin de conserver une proximité avec l'aéroport Toulouse-Blagnac. Locataire de ce bâtiment flambant neuf, l'opération a coûté "plusieurs centaines de milliers d'euros" en investissement pour le matériel de production, selon le directeur du développement.

Idea

Le nouveau bâtiment dispose d'une surface de plus de 3 000 m2./ (Crédits : Rémi Benoit)

"Nous voulons faire de ce site une usine multi-métiers afin de proposer une offre globale comme le demande nos clients dans un soucis d'efficacité et de rapidité. À partir de mai par exemple, nous allons recevoir des centaines de pièces provenant de plusieurs sous-traitants et nous allons préparer pour notre client des kits, soit une caisse contenant différentes pièces pour répondre à leur demande d'efficacité. Ainsi, nous livrons une centaine de kits chaque mois sur trois sites de cette entreprise toulousaine dont nous ne pouvons pas encore dévoiler son identité", Cédric Valmalle.

Gérer la donnée pour s'améliorer

Au niveau national, l'entreprise mise également sur l'efficacité et s'est lancée dans l'élaboration d'une plateforme numérique de gestion des données pour améliorer au mieux la supply chain.

"Nous investissons des centaines de milliers d'euros par an pour mettre au point cet outil dont nous estimons qu'il sera prêt dans un an et demi. Nous avons notamment recruté des data scientists pour mettre au point des algorithmes. En mettant en commun les données de nos clients et les nôtres, nous ambitionnons d'accélérer nos  process et d'anticiper les risques sur la chaîne d'approvisionnement", développe le dirigeant.

Idea

De gauche à droite, Fabien Rey et Cédric Valmalle, attentent beaucoup de ce nouveau site toulousain./ (Crédits : Rémi Benoit)

Alors qu'Airbus développe actuellement le même type de plateforme, nommée Skywise, avec le même objectif, Cédric Valmalle assure que leurs deux produits seront compatibles et complémentaires. "L'avenir est clairement autour de la gestion de la donnée", conclut-il.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.