À Toulouse, la Banque Courtois fait peau neuve

 |   |  332  mots
La Banque Courtois prévoit d'investir entre 2 et 4 millions d'euros pour transformer ses locaux de la rue Rémusat à Toulouse.
La Banque Courtois prévoit d'investir entre 2 et 4 millions d'euros pour transformer ses locaux de la rue Rémusat à Toulouse. (Crédits : DR)
Près de 260 ans après sa création, la Banque Courtois va investir plusieurs millions d'euros dans la rénovation de sa succursale du centre-ville toulousain et de ses 70 agences implantées sur 13 départements.

Fondée en 1760 à Toulouse, la Banque Courtois est la doyenne des banques françaises. Après deux siècles et demi d'existence, elle a décidé de faire peau neuve.

"Nous allons investir autour de deux millions d'euros pour faire des travaux dans notre succursale, rue Rémusat, à Toulouse. La configuration des locaux va changer. Vous n'aurez plus un accueil et derrière des bureaux fermés. Les conseillers seront tous réunis dans le hall et pourront emprunter une salle de réunion pour leurs rendez-vous. Ils n'auront plus leur propre bureau. Nous allons également les équiper d'ordinateurs portables. Les travaux vont commencer cette année et seront terminés courant 2020", a annoncé Hervé Rogeau, président du directoire de la Banque Courtois, lors de la présentation des résultats annuels du groupe, vendredi 5 avril.

Ce programme de transformation, baptisé Agora, sera dupliqué progressivement par la Banque Courtois dans son réseau d'agences bancaires. "Cette année est prévu notamment l'aménagement des agences de Saint-Cyprien, d'Aucamville, et de l'Union. Nous prévoyons de rénover une dizaine d'agences par an en investissant une enveloppe annuelle de trois à quatre millions d'euros", a-t-il ajouté.

Réduction des effectifs

La banque compte actuellement 70 agences réparties sur 13 départements. Cependant, elle prévoit de réduire ses effectifs "sous la pression que connaît la filière depuis 2008 dans un contexte de taux très bas". "Nous devrions fermer une à deux agences par an. L'effectif (626 collaborateurs en 2018, ndlr) va ainsi diminuer de 1 à 2% par an au maximum", précise Hervé Rogeau.

Comme ses concurrents, la Banque Courtois affiche en 2018 des résultats financiers en baisse. Son produit net bancaire (PNB) a diminué de 3,8%, passant de 148 à 142,5 millions d'euros sur un an. Le résultat net quant à lui, a chuté près de 20% en s'établissant à 22,5 millions d'euros (contre 28,1 millions d'euros en 2017). À noter qu'à ce jour, la banque compte près de 155 000 clients particuliers, 15 000 professionnels (artisans notamment) et associations ainsi que 3 300 entreprises et institutionnels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :