Rouge Tanin, quand Maguelone Pontier se lance dans le négoce de vin

 |   |  689  mots
La directrice du Min de Toulouse se lance un nouveau défi entrepreneurial.
La directrice du Min de Toulouse se lance un nouveau défi entrepreneurial. (Crédits : Rémi Benoit)
Dépoussiérer le monde du vin. C'est avec cette ambition en tête que Maguelone Pontier, la patronne du MIN de Toulouse, a lancé Rouge Tanin en 2019. L'entreprise, installée à Toulouse, est spécialisée dans la production et le négoce de vins. Ces derniers sont réalisés à partir du raisin récolté, dans Hérault, dans les vignes familiales. Commercialisée depuis peu, la marque a déjà séduit quelques restaurants de la Ville rose. Rouge Tanin espère écouler 100 000 bouteilles, par an, d'ici 2025. Présentation.

Rouge Tanin, c'est une histoire de femmes et de famille. Fondée en 2019 par Maguelone Pontier et Céline Michelon, Rouge Tanin est une entreprise de production et de négoce de vins. Elle propose des vins rouge, blanc et rosé "légers", faits par des femmes, de la production à la vente en passant par l'assemblage, et des bouteilles aux étiquettes originales, qui mettent en avant des femmes.

"Mes parents sont des agriculteurs céréaliers et ont des terres dans l'Hérault. Avec mon père, nous avons acquis, dans le département, 6 hectares de vignes et nous sommes également en partenariat avec un couple d'agriculteurs qui détient une exploitation viticole. L'une d'elles, le Mas de Bayle, située à Villeveyrac, est certifiée ISO 14001, Haute Valeur Environnementale (HVE). Il s'agit d'un système de management environnemental qui place l'exploitation sous le signe de l'agriculture durable. Près de 80% du domaine est même aujourd'hui travaillé sans aucun herbicide", explique Maguelone Pontier, co-fondatrice de Rouge Tanin et la directrice du Marché d'intérêt national de Toulouse.

Lire aussi : Maguelone Pontier, l'étoile montante de Toulouse

Mettre en lumière les vins du Languedoc

Si...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/03/2020 à 12:44 :
"Mes parents sont des agriculteurs céréaliers "

Une histoire qui part mal...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :