Yrcam lance un logiciel pour simplifier le paiement des factures

 |   |  522  mots
Yrcam, dirigée par Bruno Blanc-Fontenille, a conçu un logiciel pour simplifier la gestion des trésoreries.
Yrcam, dirigée par Bruno Blanc-Fontenille, a conçu un logiciel pour simplifier la gestion des trésoreries. (Crédits : Yrcam)
Baptisé Yrcash, le logiciel permet aux entreprises d’optimiser la gestion de leur trésorerie clients et de réduire le coût du traitement de leurs factures. Avec cette solution, le groupe toulousain Yrcam, spécialiste de la gestion opérationnelle de la trésorerie client, amorce son entrée dans le secteur des fintech.

La société Yrcam lance Yrcash, un logiciel conçu pour digitaliser et dématérialiser ses factures. Depuis 25 ans, le groupe toulousain, à travers ses deux filiales "Igrec" et "Rafale" - rapprochées dans une holding en 2009 -, développe une expertise dans la gestion opérationnelle de la trésorerie client (relance à l'amiable et recouvrement, gestion de la base et des comptes client, encaissement). Il entend désormais investir le champ de la fintech avec Yrcash.

"De nombreux chefs d'entreprise n'ont pas de visibilité sur leurs encours clients. Ce constat a été le fil directeur de la création d'Yrcash. Le logiciel leur apporte une vision simple et synthétique de leur trésorerie", se réjouit Bruno Blanc-Fontenille, directeur général d'Yrcam.

Un contexte législatif favorable

Le logiciel, qui vient d'être lancé, se présente sous la forme d'un tableau de bord digital. En quelques clics, l'interface permet de voir les encours clients, de prioriser les actions de relance mais aussi d'envoyer et de suivre les factures par le biais d'un suivi personnalisé pour chaque client et d'un service d'archivage. Lancée en collaboration avec Lyra - spécialiste du paiement en ligne sécurisé -, Yrcash...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :