Hop ! Air France augmente son offre estivale à Toulouse et fustige la LGV

 |   |  556  mots
Au départ de Toulouse, la compagnie Hop ! Air France va augmenter de 12 % son offre estivale en 2018.
Au départ de Toulouse, la compagnie Hop ! Air France va augmenter de 12 % son offre estivale en 2018. (Crédits : Jacky Naegelen)
La compagnie Hop ! Air France a présenté mardi 13 mars son offre estivale pour l'aéroport de Toulouse. Celle-ci contiendra 724 000 sièges en plus des 70 000 sièges hebdomadaires pour la navette Toulouse-Paris. Cette navette pourrait être impactée par la future LGV Bordeaux-Toulouse, qualifiée de "concurrence déloyale" par Hop ! Air France.

Le trafic de l'aéroport va-t-il monter en flèche grâce à la compagnie Hop ! Air France ? La question mérite d'être posée. Malgré une baisse de 3 % de son offre et une diminution de 1 % de son trafic à destination ou au départ de Toulouse en 2017 en raison de mouvements sociaux, la compagnie spécialisée sur le court-courrier va augmenter son offre estivale ( de fin mars à octobre) sur l'aéroport de Toulouse.

"Pour l'année en cours, il y a des prévisions de croissance positive en France qui auront pour conséquence une augmentation du trafic aérien. Ainsi, nous allons proposer une offre de 724 000 sièges depuis Toulouse sur nos lignes transversales (entre régions, or Paris, ndlr), soit une hausse de 12 % par rapport à la période estivale 2017", lance Hélène Abraham, directrice commerciale marketing et produits au sein de Hop ! Air France.

En plus de ses cinq vols quotidiens vers son hub de Lyon, la petite sœur d'Air France proposera trois vols journaliers vers Lille, Marseille, Nantes, Rennes et deux vers Strasbourg. Les nouveautés sont les trois vols hebdomadaires vers Cean Carpiquet (lundi, mercredi et vendredi, ndlr) et le renforcement des vols vers la Corse avec notamment deux vols hebdomadaires supplémentaires entre juillet et septembre à destination de Figari.

Hop ! Air France maintient sa navette Toulouse-Paris avec ses 25 vols quotidiens vers Orly, dont une hausse de l'offre en sièges les mardis, mercredis et jeudis, et ses six vols quotidiens à destination de Paris-Charles de Gaulle. Au total, 70 000 sièges par semaine vers Paris seront proposés aux clients de la compagnie.

La LGV, "une concurrence déloyale"

"Cette navette est le produit phare de l'aéroport de Toulouse", a même commenté Jean-Jacques Labadie, directeur régional Occitanie chez Air France-KLM. Mais l'arrivée dans une dizaine d'années de la LGV Bordeaux-Toulouse, qui relierait la Ville rose à la capitale en un peu plus de trois heures seulement, menacerait l'avenir de cette navette. En avril 2017, Jean-Michel Vernhes, le président du directoire de l'aéroport Toulouse-Blagnac, faisait part de ses craintes quant aux éventuelles conséquences de la future LGV sur la liaison aérienne Toulouse-Paris, parlant d'une baisse du trafic de 700 000 passagers par an.

"C'est un produit indispensable à nos entreprises et à l'économie régionale malgré tout ce qu'on peut entendre sur la future LGV Bordeaux-Toulouse. Nous avons parfois eu des maux d'estomac devant le matraquage médiatique fait autour de cette ligne ferroviaire", a ainsi lancé Jean-Michel Vernhes, mardi 13 mars lors de la présentation de l'offre estivale de Hop ! Air France.

Selon des propos de Jean-Louis Chauzy, le président du Ceser Occitanie (Conseil économique, social et environnemental, ndlr), tenus en novembre 2017 lors d'une assemblée plénière du Ceser à Montpellier, la direction d'Air France aurait fait du chantage auprès de différents ministères, arguant que la navette aérienne Toulouse-Paris serait supprimée si la LGV voyait le jour. Des agissements démentis par la compagnie française. En tout cas, le sujet reste sensible.

"La LGV est une concurrence déloyale. Comment une entreprise côtée en bourse peut faire face à une entreprise publique comme la SNCF qui peut investir et s'endetter sans limite ?" s'est permise de répondre à un journaliste sur un ton agacé Hélène Abraham.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2018 à 18:26 :
Aucune synergie entre HOP et Airfrance si vous avez des problèmes comme moi j'ai eu avec 6 heures !!!!!!! Oui 6 heures ???? passé au centre d'appel surfacturé à faire le ping pong entre ces deux compagnies avec des télé-opérateurs complètements incompétents pour juste acheter un accompagnement pour ma fille mineur sur un vol Toulouse-Hambourg et qui se renvoient les responsabilités de leurs incompétences, un conseil fuyez !
Résultat vacance annulé pour ma fille, après midi perdue, facture téléphone qui a explosé deux match des 6 nations manqués et un remboursement qui n'est toujours pas arrivé ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :