Guide Michelin 2020 : un nouvel étoilé à Toulouse

 |   |  300  mots
Le jeune chef toulousain Baltazar Gonzalez est à la tête de l'Hédone.
Le jeune chef toulousain Baltazar Gonzalez est à la tête de l'Hédone. (Crédits : DR)
Le classement 2020 du guide culinaire Michelin a été dévoilé ce lundi 27 janvier. Parmi les 628 restaurants étoilés recensés dans le guide, un restaurant de Toulouse a reçu sa première étoile. Un restaurant, également à Toulouse, a quant à lui obtenu une deuxième étoile.

Le célèbre guide Michelin vient de révéler son classement pour l'année 2020. Parmi les 628 établissements étoilés qui composent son édition 2020 (contre 632 en 2019), un restaurant vient de décrocher sa première étoile à Toulouse. Il s'agit du restaurant l'Hédone, ouvert il y a seulement un an et demi.

Son jeune chef toulousain, Baltazar Gonzalez, a été élu "Jeune talent" par le Gault & Millau. C'est autant de nouveaux étoilés que pour l'édition 2019, sur la région anciennement Midi-Pyrénées. Pour rappel, Le Cénacle, restaurant de l'hôtel toulousain aux cinq étoiles La Cour des Consuls, avait reçu sa première étoile l'année dernière. L'arrivée de l'Hédone ajoute une sixième table étoilée à la Ville rose, après le Sept, les Jardins de l'Opéra, Py-R, Le Cénacle et Michel Sarran.

Deux restaurants doublement étoilés

D'ailleurs, ce dernier n'est plus l'unique chef toulousain doublement étoilé à Toulouse. Le Py-R, restaurant de Pierre Lambinon et Xavier Saffon-Peres, a vu sa cote grimper dans le guide et passe d'une à deux étoiles.

À noter également que pour la première fois, cinquante restaurants français ont été distingués pour leurs efforts en matière de respect de l'environnement.

L'Amphytrion perd son étoile

Les autres, déjà récompensés par le guide Michelin par le passé, conservent leurs étoiles : En Marge à Aureville, La Table des Merville à Castanet-Tolosan, En Pleine Nature à Quint-Fonsegrives, La Promenade à Verfeil, l'Aparté à Montrabé, Ô Saveurs à Rouffiac-Tolosan, et le puits Saint-Jacques à Pujaudran avec deux étoiles.

De son côté, l'Amphytrion à Colomiers se voit retirer son macaron. Son chef, Yannick Delpech, a en effet décidé de se lancer dans un nouveau concept de restauration et a renommé son restaurant : Des Roses et des orties, en décembre 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :