Gratuité des transports scolaires en Occitanie : combien ça va coûter ?

 |   |  935  mots
175 000 élèves sont transportés dans la région Occitanie.
175 000 élèves sont transportés dans la région Occitanie. (Crédits : Rémi Benoit)
Au début de l'année scolaire, la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, a annoncé la gratuité des transports scolaires en 2020. Mise en place dans seulement deux départements de la Région à ce jour, elle sera alors effective dans les 13 départements dès l'année prochaine. Quel coût pourrait représenter la mesure ? Éléments de réponse avec le vice-président en charge des Transports de la Région et les autres collectivités qui ont tenté d'instaurer cette gratuité.

C'était l'annonce phare de la Région en cette rentrée scolaire 2019. Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie, a annoncé la gratuité des transports scolaires pour la rentrée 2020. Une date qui n'a pas été choisie au hasard.

"Lorsque nous annonçons des choses, nous faisons en sorte qu'elles soient mises en place avant la fin du mandat, contrairement à d'autres. La Région veut installer la gratuité tant qu'elle est en fonction, donc en 2020", lance Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région Occitanie en charge des Mobilités et infrastructures de transports.

Un budget qui reste encore inconnu

Depuis la loi NOTRe, les transports scolaires sont sous la houlette de la Région et avant de lancer cette importante mesure, l'Occitanie a déjà cherché à alléger les dépenses des familles. Dès l'acquisition de cette compétence, la collectivité avait imposé une nouvelle règle : un montant maximum de 90 euros à l'année. Pour autant, des différences importantes subsistent entre les différents départements. En Ariège, le transport scolaire coûte 72 euros, 48 euros dans le Gers et 90 en Aveyron. Alors qu'en Haute-Garonne et dans le Lot il est gratuit. Mais, cette année, le Conseil...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/09/2019 à 14:21 :
Logique, de part les fermetures de classes ma nièce dès la sixième se retrouve, en Occitanie, avec une heure et demie de transport en commun pour aller à l'école et une heure et demie de plus pour rentrer, c'est un peu la honte de vendre une telle prestation quand même non ?

Bah me direz vous on les habitue déjà à passer 3 heures par jour dans les transports pour aller bosser !

On paye bien trop cher la vassalité de nos politiciens envers les intérêts des mégas riches, beaucoup trop cher de ce fait l’État se retrouve dépourvu de légitimité, pensez y bien tous !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :