La Région Occitanie lance un budget citoyen sur l'environnement

 |   |  722  mots
Carole Delga vise la gratuité des transports pour tous les élèves d'Occitanie en 2021.
Carole Delga vise la gratuité des transports pour tous les élèves d'Occitanie en 2021. (Crédits : Rémi Benoit)
À l'occasion de la rentrée scolaire, la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, a présenté les différentes mesures en faveur de l'enseignement et des jeunes qui entrent en vigueur cette année. En plus de la prochaine gratuité des transports scolaires, l'élue a annoncé le lancement d'un budget dédié au climat mettant à contribution les lycéens.

Principale préoccupation du dernier G7, la préservation de l'environnement est devenue un sujet essentiel aux yeux des citoyens, en particulier chez les jeunes. Et ça, Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie, l'a bien compris. La collectivité a fait plusieurs annonces en ce sens pour cette rentrée 2019-2020.

"Destinée à faire de l'Occitanie la première région à énergie positive d'Europe d'ici 2050, la collectivité a souhaité associer l'ensemble des lycées régionaux et leurs élèves à cette démarche", explique l'ancienne ministre.

Au programme donc, un budget participatif citoyen, du nom de "Ma solution pour le climat". Ce dernier, doté de six millions d'euros sur trois ans (dont deux millions d'euros dès cette année), permet aux jeunes, lycéens ou étudiants, de "proposer des solutions innovantes pour répondre aux enjeux climatiques en Occitanie", précise la Région sur le site Internet de l'appel à candidatures, qui sera lancé le 13 septembre. Ainsi, les intéressés auront jusqu'au 15 novembre pour faire parvenir leur solution sur la plateforme en ligne laregioncitoyenne.fr.

Cinq lycées "verts" en cours de construction

En attendant, l'Occitanie s'est déjà lancée dans la construction de cinq nouveaux lycées à "énergie positive". Parmi ceux-ci, deux se trouvent en Haute-Garonne, le lycée Martin Malvy à Cazères et le lycée de Gragnague. Le premier sera livré pour la rentrée 2020 et pourra accueillir 1 200 élèves. Sa construction aura coûté 40 millions d'euros. Le second quant à lui ouvrira ses portes en 2021 et disposera d'une capacité de 1400 élèves pour un coût de 45 millions d'euros.

Plus précisément, ce que la présidente de Région entend derrière cette appellation de lycée à "énergie positive", ce sont des établissements équipés de panneaux photovoltaïques sur leur toit ou de toitures végétalisées. Mais aussi de lycées équipés de système de récupération des eaux de pluie ou encore d'une chaufferie bois centralisée comme c'est le cas dans le nouveau lycée Léon Blum de Villefranche-de-Lauragais (31), ou encore à Pibrac et Montech (32) construits tout récemment.

Il est également entrepris la rénovation et l'agrandissement des lycées existants. Ainsi, 78 lycées ont été dotés d'une toiture photovoltaïque, 23 sont raccordés à un réseau de chaleur et quatre lycées ont un chauffage par géothermie à l'échelle de l'Occitanie. Au total, sur la période 2013-2019, c'est une baisse de plus de 29% de consommation de gaz pour le chauffage, de 8% pour les consommations d'eau et de 1,4% pour les consommations électriques qui a été enregistrée sur l'ensemble des 223 lycées occitans.

La gratuité des transports scolaires en 2021 ?

La Région Occitanie veut faciliter l'accès aux transports, autre poste très énergivore sur le plan financer et énergétique. Ainsi, l'inscription aux abonnements scolaires pour les trains du réseau régional liO sera totalement pris en charge par la collectivité. Les lycéens qui doivent emprunter ce mode de transport en plus du car verront ce surcoût pris en charge par la Région.

"Nous avons pour volonté de donner envie de prendre le train. C'est pourquoi nous avons des discussions très serrées avec la SNCF pour que les abonnements TER jeunes soient 50% moins cher par rapport à ceux du grand public", a révélé Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région Occitanie, en charge des Mobilités et infrastructures transports.

La nouveauté de cette rentrée 2019, c'est la "gratuité totale" des transports pour les élèves internes. La mesure était déjà en place en Haute-Garonne et dans le Lot. Pour les lycéens non internes des 11 autres départements leur abonnement est plafonné à 90 euros. Ils devront attendre 2021 pour bénéficier également de cette gratuité, si le Conseil régional respecte son calendrier.

Ouverture de trois "campus connectés" en Occitanie

Par ailleurs, la Région accueille depuis cette rentrée trois "campus connectés" à Cahors (46), Le Vigan (30) et Carcassonne (11). Le principe est d'aider les étudiants loin des grands centres universitaires à ne pas décrocher en cas de formations à distance. Chaque site accueillera un tiers-lieu où pourront se regrouper une dizaine d'étudiants et un tuteur sera chargé d'assurer un suivi de leur cursus. L'expérimentation doit durer trois ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :