L'Occitanie, 3e région de France en nombre de services par habitant

 |   |  568  mots
Le nombre d'infirmières par habitant a bondi de 18% en cinq ans en Occitanie.
Le nombre d'infirmières par habitant a bondi de 18% en cinq ans en Occitanie. (Crédits : Reuters)
La région Occitanie figure parmi les bons élèves en matière de services (publics et privés) à la population. D'après une étude de l'Insee, elle reste la 3e région la mieux équipée, après la Corse et PACA, malgré la croissance démographique importante. De nombreux effectifs médicaux sont en hausse. A l'inverse, le nombre de librairies et de marchands de journaux a chuté en cinq ans.

"L'Occitanie est toujours parmi les régions les mieux dotées en services à la population", titre l'Insee dans une étude publiée fin septembre. Avec 2 829 services pour 100 000 habitants, notre région est à la troisième place du podium des régions métropolitaines derrière la Corse (4 486 services pour 100 000 habitants) et PACA (3 326). Le classement reste inchangé si l'on regarde plus particulièrement les services de proximité (taxi ou VTC, entreprise du bâtiment, infirmier, restaurant, garage automobile), comme le montre le graphique ci-dessous.

services population insee

Le tourisme participe au développement des services

L'institut de statistiques fournit un début d'explication à cette particularité :

"L'importance de la fréquentation touristique dans les régions du Sud contribue au maintien et au développement d'activités commerciales, artisanales et de services à la population".

Ainsi, le nombre de restaurants croît aussi très fortement (+ 24 %) entre 2012 et 2017, avec l'évolution des modes de vie et la présence de nombreux touristes. Par ailleurs, l'Insee estime aussi que c'est lié au "caractère rural et montagneux de nombreux territoires" : "La population présente dans ces territoires, même si elle est parfois peu nombreuse, nécessite le maintien et le développement d'activités commerciales et de services adaptés à ses besoins et accessibles".

Le taux d'infirmières par habitant bondit de 18% en cinq ans

L'étude souligne que :

"Toutes gammes confondues, de nombreux services médicaux et para-médicaux se développent en Occitanie entre 2012 et 2017. C'est le cas notamment des effectifs d'infirmiers, sages-femmes, audio-prothésistes, orthophonistes, pédicures, podologues ou psychomotriciens, mais aussi de plusieurs spécialités médicales telles que la cardiologie ou la gastro-entérologie-hépatologie. En particulier, le taux d'implantation d'infirmiers pour 100 000 habitants progresse très fortement sur la période (+ 18 points)."

Pour l'Insee, ces évolutions qui "accompagnent l'augmentation et le vieillissement de la population","sont aussi liées à l'importance de la filière santé dans l'économie régionale, avec en particulier deux centres hospitaliers universitaires d'envergure nationale et un pôle de compétitivité cancer-bio-santé", ou encore "reflètent les objectifs de politiques publiques de développement de soins externalisés et de maintien à domicile".

En revanche, le nombre de médecins généralistes pour 100 000 habitants baisse de 7 points (- 5 points en province), mais il demeure bien supérieur à la moyenne de province (119 médecins en Occitanie en 2017 contre 98 pour 100 000 habitants dans le reste de la France).

VTC en hausse, librairies en baisse

En dehors des services médicaux, l'enquête observe une hausse de l'offre de taxis/VTC de 27% et de plusieurs métiers du bâtiment avec l'essor du statut de micro-entrepreneur. L'Occitanie connaît aussi une des augmentation les plus importantes en France des services plus rares dit "supérieurs" comme les agences de travail temporaire, les parfumeries ou les hypermarchés.

À l'inverse, le nombre de magasins spécialisés en électroménager ou en matériel audio-vidéo ou encore le nombre de librairies-papeteries et de marchands de journaux baissent assez sensiblement (- 12 à -13 %). Dans une moindre mesure, les laboratoires d'analyses et de biologie médicale ou les banques sont aussi moins nombreux.

À noter que c'est dans les communes des grandes agglomérations et de leurs couronnes que l'augmentation de services est la plus forte. Néanmoins, même dans les communes isolées loin de l'influence des pôles urbains, où la population diminue, le taux d'implantation des services progresse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2018 à 21:57 :
D'énormes progrès sont encore à réaliser, mais ne désespérons pas : la France parviendra à devenir le pays leader au monde en terme de services à la population, d'ici les prochaines années.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :