Librairies : inquiétudes à Toulouse à l'approche de la période cruciale de Noël

 |  | 785 mots
Lecture 5 min.
Les librairies sont contraintes à la fermeture depuis le début du reconfinement.
Les librairies sont contraintes à la fermeture depuis le début du reconfinement. (Crédits : Rémi Benoit)
Le re-confinement est un nouveau coup dur pour les libraires qui ont enregistré en moyenne une diminution de 8% de leur chiffre d’affaires, sur l'année 2020. À Toulouse, les professionnels du secteur misent sur le click and collect, même si la vente en ligne ne permettra pas de sauver Noël. Rencontre avec les acteurs de la filière.

Pour les libraires aussi, 2020 a engendré des pertes conséquentes. Définitivement marquée par la pandémie de la Covid-19, cette année a vu les vendeurs de livres tirer un trait en moyenne sur "8,1 % de leur chiffre d'affaires sur les dix premiers mois en comparaison à 2019", d'après les données de l'Observatoire de la librairie relayées par la responsable de la communication du Syndicat de la librairie française (SLF), Morgane Leguillou.

"Sur les deux mois de confinement au printemps, il y a un manque à gagner de 92 % du chiffre d'affaires par rapport à mars et avril de l'an passé. En tenant compte de la saisonnalité des ventes, il aurait fallu une progression moyenne de 12 % en octobre, en novembre et en décembre pour que le chiffre d'affaires national global finisse à l'équilibre par rapport à 2019. Cependant, le mois d'octobre a été globalement positif. Les ventes ont progressé de 4,7 %, avec une journée absolument exceptionnelle la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :