Finance : le Stade Toulousain se met aux NFT, de quoi s'agit-il ?

Nouvelle tendance de la finance, les NFT ont aussi séduit le Stade Toulousain. Le club de rugby, qui dispose d'une fidèle communauté de supporters, va mettre en circulation plus de 20.000 de ces oeuvres numériques dans les prochains jours. De quoi imaginer de nouvelles sources de revenus à terme. Explications.

6 mn

Le Stade Toulousain se met aux NFT, la nouvelle tendance de la finance.
Le Stade Toulousain se met aux NFT, la nouvelle tendance de la finance. (Crédits : Rémi Benoit)

Après les artistes, ce sont les clubs sportifs qui se laissent séduire par les NFT. En France, en plus du club de football de Sedan (Ardennes), le Stade Toulousain s'est laisser convaincre par cette nouvelle mode de la finance, comme il l'a annoncé lundi 9 mai.

Les NFT, pour "non fongible token" ou "jetons non interchangeables" en français, sont en réalité une cryptomonnaie. En réalité, un NFT se présente sous la forme d'un certificat numérique, infalsifiable, qui garantit l'aspect unique de votre bien. Dans les faits, cela peut être une photographie, un tableau numérisé, une vidéo ou même une carte de célébrité sportive, comme le propose une startup française, Sorare, voulant s'inspirer des vignettes Panini pour les joueurs de football.

Lire aussi 10 mnA quoi sert un NFT ? Le marché des jetons numériques uniques en six questions

L'équivalent du côté du rugby n'existe pas encore, mais certains joueurs du Stade Toulousain comme Antoine Dupont ont déjà une NFT à leur effigie en circulation sur d'autres plateformes. Avec la société Arianee, c'est désormais au tour du célèbre club de rugby toulousain de se convertir à cette nouvelle technologie.

Des NFT gratuits puis des NFT supérieurs

Dans les jours à venir, le club sportif va ainsi mettre en circulation 18.754 NFT, soit le nombre de places au Stade Ernest-Wallon à Toulouse, l'antre des Rouges et Noirs. Et ce de manière gratuite.

"Ils seront distribués aux abonnés, puis à l'ensemble des supporters et cela de façon extrêmement simple. Grâce à la technologie Arianee, il suffira en effet aux utilisateurs de cliquer sur un lien ou de scanner un QR code diffusé à la communauté, mais également dans le stade à l'occasion de la réception du Biarritz Olympique pour le dernier match de la saison régulière", explique Arianee et le Stade Toulousain dans un communiqué commun.

Cette première vague de NFT offerte par le club, permettra alors d'espérer obtenir un ou plusieurs "NFT Premium" sur les 1.907 (date de création du club) qui seront mis en circulation. "Ces NFT Premium pourront être obtenus de trois façons : 15% d'entre eux gratuitement, via un tirage au sort, 40% vendus à un prix de 30 euros TTC, 40% vendus en crypto monnaie au prix de 0,015 ETH. Les 5% restants sont inaccessibles car réservés aux joueurs, partenaires et acteurs du club", poursuit le duo. Pour les supporters, détenir un NFT Premium lui offrira certains avantages comme l'accès à certains produits ou à des expériences personnalisées comme des rencontres avec des joueurs du Stade Toulousain ou des accès privilégiés les jours de match.

"C'est dans la nature du Stade Toulousain d'être précurseur et d'ouvrir la voie. Le web3 (internet décentralisé, ndlr) pose de nombreuses questions et cette première expérimentation va nous permettre d'apprendre afin de ne pasmanquer cette révolution majeure. C'est pourquoi nous avons pensé un dispositif complet, accessible à tous et à très forte valeur ajoutée pour nos supporters", commente Didier Lacroix.

Nouvelle source de revenus

Au-delà d'offrir une nouvelle expérience à ses fans, le Stade Toulousain a surtout un intérêt économique à adopter les NFT. Leur vente et les potentielles enchères autour de ces jetons numériques vont générer du chiffre d'affaires et donc des revenus à cette institution sportive. Tout l'enjeu de cette expérimentation, dont la durée n'a pas été précisée par les protagonistes, est de valider le nouveau modèle économique de cette technologie ainsi que vérifier l'attrait des fans.

"Le Stade Toulousain voit dans cette première expérimentation l'occasion unique de créer les expériences supporters de demain et d'affirmer son ambition pour le futur de l'institution et de son modèle économique", confirme sans détour Arianee et le Stade Toulousain.

Ce n'est pas la première fois que le club sportif, toujours en lice pour un nouveau titre de champion d'Europe, sonde sa communauté de supporters pour innover dans ses sources de revenus. Au plus fort de la crise sanitaire générant un arrêt brutal des recettes pour le club, le Stade Toulousain a mis en place un "Mur des Soutiens". Le principe ? Acheter une brique gravée de son nom contre un montant minimum de 30 euros afin de constituer un mur géant au Stade Ernest Wallon. Verdict ? Près de 30.000 briques vendues et des millions d'euros de recettes pour le club de rugby toulousain. De manière dématérialisée, les prochaines NFT du Stade Toulousain reprennent ce concept. Par ailleurs, le club, qui prépare une recapitalisation, ne ferment pas la porte à l'apparition de socios, autrement dit des supporters actionnaires du club.

Lire aussi 5 mnStade Toulousain : bientôt des socios pour recapitaliser le club ?

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.