"Sans aides, on ne tiendra pas trois mois", prévient Didier Lacroix (Stade Toulousain)

 |  | 767 mots
Didier Lacroix est inquiet pour l'avenir (économique) du Stade Toulousain face à cette jauge partielle de 5 000 spectateurs.
Didier Lacroix est inquiet pour l'avenir (économique) du Stade Toulousain face à cette jauge partielle de 5 000 spectateurs. (Crédits : Rémi Benoit)
En marge d'une visite des nouvelles installations du stade Ernest-Wallon, le président du Stade Toulousain, Didier Lacroix, s'est montré alarmiste pour l'avenir de son club face à la jauge partielle et limitée de 5 000 spectateurs dans les stades pour lutter contre la crise sanitaire. Une réunion avec le gouvernement, pour aborder la question d'aides financières en compassion, doit avoir lieu prochainement. Les détails.

C'est un Stade Toulousain au visage nouveau qui s'apprête à débuter la saison 2020-2021. Non pas par un effectif professionnel chamboulé - qui a consenti à une baisse de salaire pour aider le club - mais plutôt par ses infrastructures. Avant le début de ce nouvel exercice sportif, le président du Stade Toulousain, Didier Lacroix, a tenu à présenter aux médias les nouveaux équipements. Au programme de la visite : nouvelle salle de presse, nouveaux vestiaires pour les visiteurs, les Stadistes, le TO XIII, les féminines et les espoirs, ainsi qu'un nouveau sas d'accès au terrain.

Lire aussi : Comment le Stade Toulousain prépare sa reprise économique

"La fin des travaux a été retardée par la crise sanitaire et la Covid-19, mais la finalité est là. Notre objectif est d'avoir un stade fonctionnel, utile et agréable, tout en accueillant avec le plus de professionnalisme possible les personnes amenées à...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2020 à 14:16 :
Nous n en avons que faire de vos problème, il fallait y penser pendant les années de vaches grasses! aujourd’hui il y a des usine à sauver et moi je dis les joueurs n’ont qu à mettre la main à la poche.
a écrit le 29/08/2020 à 20:06 :
Le chomage partiel est plafonné a 4,5 smics, ca devrait aller pour le jardinier. Pour les autres, ca permettra de remettre les pieds sur terre: En 2000, un joueur pro gagnait 6000 brut par mois. aujourd'hui 60 000, la folie des augmentations comme au foot...
Au passage, c'est une SA SP, pas une association...dividendes, gerants bien payés, et ils peuvent faire faillite comme une SARL Seuls les investisseurs perdront leur argent. et un club peut se recreer dans deux ans, alors qu une usine qui ferme ne reouvrira jamais....
mieux vaut aider les usines aero et automobiles que dépenser des millions pour 90 salaries.
a écrit le 29/08/2020 à 12:52 :
On s'en moque qu'il ferme. C'est comme les millions d'euros donnés par BACHELOT pour la culture. Une honte et anormal. C'est un hold up . Ce n'est pas vitale. Il y a les caisses de retraites à renflouer. Rembourser à nouveau les médicaments pour les personnes âgées comme pour les troubles circulatoires, l'arthrose etc.... et non rembourser les préservatifs.
a écrit le 29/08/2020 à 6:04 :
Il faut revenir à l’essence du sport, les clubs doivent vivre comme avant avec moins d’argent, c’est à dire des sportifs amateurs encadrés par des bénévoles. Arrêtons le sport business
a écrit le 29/08/2020 à 5:41 :
Cette succession de quémandeurs est insupportable,un club de sport quel qu'il soit est il indispensable la réponse est non.
La solution est de supprimer la jauge de 5000 et assisteront aux spectacles divers et variés ceux qui veulent.
Peu importe le nombre de victimes chacun prendra son destin en main et ce pays en quasi faillite fera des économies .
a écrit le 28/08/2020 à 18:21 :
a votre bon coeur messieurs dames
la distribution d'argent ( qui n'est a personne et que la BCE doit preter sans interets, et en annulant son pret sans l'appeler ' don' pour ne pas indigner la france) continue
veuillez prendre votre place dans la file, votre tour va arriver
apres les glandouilleurs d'intermittents du spectacle, et les vignerons dont la misere donne envie de pleurer ( alors que la majorite n'a subi aucune baisse de ca sensible), les sportifs!
c'est qui le prochain public prioritaire?
les dealers dont les clients n'ont pu s'approvisionner et qui ont eu des manques a gagner colossaux?
Réponse de le 30/08/2020 à 17:42 :
A cette différence près que sur les 80 milliards de CA culturel en France, 40 milliards proviennent de ceux que vous appelez les "glandouilleurs".
a écrit le 28/08/2020 à 17:45 :
On ne peut pas considérer cela comme une association quand on utilise des joueurs professionnels donc les subventions n'ont aucune utilité!
a écrit le 28/08/2020 à 17:44 :
On ne peut pas considérer cela comme une association quand on utilise des joueurs professionnels donc les subventions n'ont aucune utilité!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :