Une chaire en hommage à Bernard Maris pour penser l’économie autrement

 |   |  482  mots
Un hommage avait été rendu à l'économiste dans la Ville rose en 2015.
Un hommage avait été rendu à l'économiste dans la Ville rose en 2015. (Crédits : Rémi Benoit)
Sciences Po Toulouse vient de lancer une chaire Bernard Maris, en hommage à l'économiste toulousain assassiné lors de l'attaque terroriste contre le journal Charlie Hebdo en janvier 2015. Ce regroupement international d'économistes citoyens doit permettre de développer "l'économie autrement" d'une part et l'idée d'une "économie citoyenne" d'autre part. Des idées portées par un homme qui s'est construit dans la Ville rose.

Le 7 janvier 2015, la rédaction du journal Charlie Hebdo, était décimée par une attaque terroriste. Même si cet événement tragique se déroula à Paris, Toulouse fut touchée également. Parmi les victimes, figurait Bernard Maris.

Né à Toulouse en 1946, ce dernier publiait régulièrement des chroniques économiques dans le journal satirique sous le pseudonyme Oncle Bernard. Avant d'en arriver là, ce journaliste, écrivain et économiste reconnu s'est formé dans la Ville rose.

Élève au lycée Pierre-de-Fermat puis diplômé de Sciences Po Toulouse en 1968, Bernard Maris obtient ensuite un doctorat en sciences économiques à l'université Toulouse-I en 1975. Son parcours lui permettra de devenir dès 1994 enseignant-chercheur au sein de Sciences Po Toulouse, le restant plusieurs années. Pour cette raison, l'établissement a décidé de lui rendre hommage à travers une chaire académique.

Développer l'économie sous une autre forme

Lundi 19 novembre, le directeur des lieux, Olivier Brossard, a présenté l'antenne toulousaine de la chaire Bernard Maris, puisque l'école Sciences Po de Paris avait déjà lancé cette initiative début 2016. La chaire fera ainsi l'objet d'un co-portage structurel entre les...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :