La ville de Toulouse se lance dans la chasse aux loueurs Airbnb

 |   |  805  mots
Toulouse a fait l'objet de plus de 5 000 annonces sur Airbnb depuis un an.
Toulouse a fait l'objet de plus de 5 000 annonces sur Airbnb depuis un an. (Crédits : Rémi Benoit)
Jusqu’à présent, les loueurs de biens immobiliers sur la plateforme AirBnb à Toulouse ne faisaient pas l’objet d’une réglementation particulière. Désormais, la mairie de Toulouse veut mettre en place un logiciel d’immatriculation obligatoire des logements qui sont loués sur cette application. Objectif : que les loueurs ne dépassent pas les 120 jours de location par an comme le veut la loi. Une décision qui satisfait les représentants de l’activité hôtelière toulousaine, qui veulent aller encore plus loin.

Proposer son logement ou une de ses chambres à un particulier pour une nuit voire plusieurs, à un tarif plus avantageux que l'hôtel, voilà le concept de l'application Airbnb née en 2008. Depuis,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :