Vincent Terrail-Novès : les (grandes ? ) ambitions d'un jeune maire de droite

 |   |  1686  mots
Vincent Terrail-Noves
Vincent Terrail-Noves (Crédits : Rémi Benoit)
Il a 36 ans, mais en paraît 10 de moins. Bronzage soigné, élocution parfaite, costumes impeccables... Vincent Terrail-Novès, le jeune maire Les Républicains de Balma, est également le conseiller régional à l'origine de "l'affaire AWF" et il sera tête de liste en Haute-Garonne pour les régionales. "Sarkozyste dans la politique" mais "juppéiste dans la méthode", il fait partie de la relève de la droite locale, prudente, et (très ?) ambitieuse. Portrait.

Ce soir du 23 mars 2014, sa vie prend un tournant. Entouré de son épouse et d'une poignée de proches, installé dans sa permanence de campagne à Balma, le jeune conseiller régional LR (ex-UMP) sait que la victoire est possible mais, de nature prudente, il ne veut pas s'emballer. Le candidat est tendu. Et puis, les résultats tombent : c'est gagné, haut la main. Nous sommes le soir du 1er tour des élections municipales et Vincent Terrail-Novès, 35 ans, est élu maire de Balma avec 52 % des voix, accablant ainsi le socialiste en place depuis 1995, l'indétrônable Alain Fillola.

"À ce moment-là, je suis bluffé par le score, je ressens une immense joie, c'est un moment unique !", se souvient l'élu. Mais la liesse ne dure pas.

"Très rapidement, j'ai mis mes habits de maire, je savais que, dorénavant, je devais des comptes, et que ma vie allait changer."

Un "pur sarkozyste" ?

Depuis plus d'un an, Vincent Terrail-Novès a pris ses marques dans le bureau de son prédécesseur, à la mairie de Balma. "Je n'ai rien changé à la déco d'Alain Fillola, sauf un tableau que j'ai ajouté pour égayer la pièce, décrit-il. Et je l'ai acheté moi-même."

La précision prend tout son sens au regard des...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :