La Haute-Garonne atteint son meilleur niveau de croissance et d'emploi depuis 2007

 |   |  542  mots
La branche aéronautique a enregistré à elle seule +14% de croissance en 2016.
La branche aéronautique a enregistré à elle seule +14% de croissance en 2016. (Crédits : Rémi Benoit)
Avec un chiffre d'affaires en hausse de 5,4% et des effectifs en progression de 3,4%, la Haute-Garonne a enregistré ses meilleurs résultats économiques depuis le début de la crise des subprimes. Cette étude réalisée par la CCI de Toulouse Haute-Garonne révèle néanmoins d'importantes disparités géographiques : la métropole est au plus haut, quand le Comminges a connu une année de repli de son activité.

La reprise de l'activité économique en Haute-Garonne a été deux fois plus importante que ce qu'avait prévu la CCI de Toulouse. En 2016, le département a enregistré un chiffre d'affaires moyen en hausse de 5,4% sur un an et les effectifs dans les 1 734 entreprises interrogées ont progressé de 3,4%, selon les résultats de l'enquête annuelle dévoilés ce mardi 21 mars par la chambre consulaire. Il s'agit des meilleurs résultats depuis 2007 et le début de la crise des subprimes. "La création d'emplois est très dynamique. Mais comme la population s'agrandit beaucoup chaque année, nous conservons un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale", a commenté Philippe Robardey, président de la CCI de Toulouse.

"Année exceptionnelle" pour l'aéronautique

Dans le détail, ces bons résultats sont surtout dus à l'industrie qui a vu son volume d'affaires progresser de 9,5% et ses effectifs augmenter de 4,3%. "Ce secteur est surtout porté par l'aéronautique et le spatial mais aussi les industriels des équipements électroniques et mécaniques, ainsi que l'agroalimentaire. L'aéronautique a vécu une année exceptionnelle avec +13,6% de son chiffre d'affaires + 3,3% des effectifs", relève Marie-Anne Hugo-Magnan, chargée d'études à la CCI. Pour 2017, l'enquête prévoit un relatif affaiblissement de la croissance de l'industrie (+4,3%) et une hausse des effectifs de 2,5%.

Parmi les autres secteurs, les services aux entreprises ont également été dynamiques en 2016 (+4,2%) quand le BTP et l'immobilier affichent 3,5% de croissance "C'est la deuxième année consécutive de croissance pour le BTP qui détruisait des emplois depuis 2008", s'est félicité Philippe Robardey. En revanche, le commerce a réalisé seulement 1,1% de croissance. Pour Yann Tissot, "les magasins ont été pénalisés par les mouvements sociaux du printemps dernier" contre la loi Travail. À noter par ailleurs le net ralentissement de l'activité des grandes surfaces (+0,2%) "lié à la fois à une baisse de la demande et à une intensification de la concurrence".

Lire aussi : Val Tolosa : un centre commercial déjà dépassé face aux nouveaux modes de consommation ?

 Graphique des performances économiques selon le secteur d'activité (Crédit : La Tribune Toulouse).

De fortes disparités entre la métropole et le Comminges

Ces résultats encourageants masquent néanmoins d'importantes disparités géographiques. Les entreprises de Toulouse Métropole ont engrangé un volume d'affaires en hausse de 6,3%, contre seulement +3% en première couronne de l'agglomération, et +2,9% en deuxième couronne. Le Comminges accuse lui un recul de 2,8% de son chiffre d'affaires et de 0,7% de ses effectifs. En 2017, une reprise de l'activité est prévue dans le Comminges (+0,8% du CA), toujours largement distancé par la Métropole qui devrait voir son volume d'affaires augmenter de 3,4%.

 Graphique des performances économiques selon le territoire (Crédit : La Tribune Toulouse).

De la même manière, de fortes disparités sont observées suivant la taille des sociétés. Les entreprises de plus de 50 salariés ont enregistré une croissance d'activité de 7,2% en 2016 contre seulement +0,6% pour les entreprises de moins de 10 salariés. En revanche, les créations d'emplois sont assez équilibrées quelque soit la taille de l'entreprise, cette progression a varié entre +1,9 et +3,8% en 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :