Régionales 2015 : Nouvelle Donne présentera une liste et un programme à la fin août

 |   |  409  mots
Le mouvement Nouvelle Donne présentera ses candidats pour les régionales à la fin août.
Le mouvement Nouvelle Donne présentera ses candidats pour les régionales à la fin août. (Crédits : DR)
Le parti Nouvelle Donne a annoncé, mardi 21 juillet, à Toulouse et Montpellier qu'il présentera une liste pour les élections régionales en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Positionné à gauche, le mouvement, qui milite pour la semaine de 32 h, fera connaître ses candidats et son programme à la août.

Créé en 2013 dans l'optique des élections européennes, le parti Nouvelle Donne va présenter une liste pour les élections régionales en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

"Après leur première réunion commune à Carcassonne le 13 juin, les militants de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon ont décidé d'y aller et de ne pas faire d'alliance au premier tour", annonce Philippe Malbay, le porte-parole du mouvement en Midi-Pyrénées.

Dans un premier temps, un jury de 11 personnes va être tiré au sort. "Il auditionnera les 11 têtes de listes pour les régionales qui seront choisies en fonction de leurs compétences", explique Philippe Malbay, qui ne sera lui-même pas candidat. La liste intégrera également de simples citoyens et des militants associatifs, volontaires pour être inscrits en position non-éligible.

Si le programme est encore en cours d'élaboration, il devrait mettre l'accent sur l'amélioration énergétique des bâtiments, le soutien aux entreprises qui maintiennent l'emploi, "aux scops notamment et aux sociétés qui favorisent la réduction du temps de travail", précise Philippe Malbay. Nouvelle Donne est en effet favorable à la semaine de 32 h.

"Brasseurs d'idées nouvelles", Nouvelle Donne compte faire connaître son programme et ses candidats à la fin août.

Des discussions mais pas d'alliance

Si Nouvelle Donne se définit comme un "mouvement citoyen alter-système insensible aux clivages gauche-droite", des rencontres ont cependant eu lieu avec EELV et le PCF, et auront lieu avec le PS. Dans un compte-rendu du comité local de ND en Hérault, une alliance avec la liste de Saurel a été rejetée suite à une rencontre informelle avec l'un de ses représentants, en raison "de sa façon de faire de la politique qui semble assez éloignée des principes de notre charte".

"Nous ne sommes pas utopistes, nous ne pensons pas nous maintenir au second tour face aux grands partis, reconnaît Philippe Malbay, mais nous luttons contre le cumul des mandats et la professionnalisation de la politique. Il est donc difficile de passer des alliances avec des gens, aussi compétents soient-ils, dont on ne veut plus."

D'après le porte-parole midi-pyrénéen, toute alliance et consignes de vote sont donc à exclure : "Nos électeurs sont libres".

La formation politique souhaite "renouveler profondément les pratiques et l'offre politiques" prône "la fin du cumul des mandats et la limitation dans le temps à deux mandats consécutifs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2015 à 22:58 :
J'apprécie les idées prônées par ND mais pour moi le mot gauche n'est pas une grossièreté c'est défendre les travailleurs plutôt que les possédants.
D'autre part beaucoup d'idées de ND sont dans les programmes d'EELV alors pourquoi créer une énième structure alors qu'il faut consolider celles existantes ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :