Christian Teyssèdre : "Le PS se trompe de stratégie pour les régionales"

 |   |  474  mots
Christian Teyssèdre
Christian Teyssèdre (Crédits : ON / Rémi Benoit)
Le maire socialiste de Rodez était à Toulouse ce matin 27 janvier. Il a présenté officiellement devant la presse sa candidature à l'investiture pour les régionales de décembre 2015. Christian Teyssèdre dénonce une élection "verrouillée" et l'absence de débats avec son adversaire, la secrétaire d'État Carole Delga.

"Avant de distribuer les postes, il faut déjà gagner l'élection !" Christian Teyssèdre n'a pas été tendre ce matin envers la campagne de Carole Delga pour les régionales. Le maire de Rodez présentait dans une brasserie de Toulouse sa candidature à l'investiture socialiste qui l'opposera le 5 février prochain à la secrétaire d'État au Commerce et à son colistier le président de la Région Languedoc-Roussillon Damien Alary.

"Nous avons à peine 10 jours pour faire campagne", a regretté Christian Teyssèdre avant de critiquer ouvertement la stratégie du PS pour les élections régionales de décembre prochain. "Le Parti socialiste se trompe de stratégie en voulant nationaliser les élections régionales. Il verrouille la primaire en proposant une candidate-ministre. Le calendrier a empêché Philippe Martin de se présenter, il aurait fallu 4 ou 5 candidats pour avoir un vrai débat d'idées." Le maire de Rodez n'a pas manqué de rappeler que "lors des précédentes élections, tous les ministres ont été battus aux régionales". Il regrette enfin que Carole Delga "évite tous les débats contradictoires" : "C'est pourtant dans l'ADN de la gauche."

"De gauche et gaullien"

Pour cette campagne, Christian Teyssèdre se présente comme un candidat "de gauche et gaullien". L'Aveyronnais compte mettre en avant son bilan à la municipalité depuis 2008. "Rodez est la ville qui connaît le plus fort taux d'investissement en France. J'ai baissé la fiscalité avec une diminution de 5 % de la taxe d'habitation et, dans le même temps, j'ai opéré une réduction de la dette."

Le conseiller régional assure qu'il a des soutiens au sein de l'appareil socialiste, même s'il refuse pour l'instant de donner des noms ou de désigner un n°2 pour sa campagne.

Créer une agence régionale de l'énergie

À l'occasion de la présentation de sa candidature, le maire de Rodez en a profité pour dresser ses priorités pour la région. En tête figure la régionalisation de la distribution de l'énergie. L'ancien agent EDF a annoncé qu'il voulait "créer une agence régionale de l'énergie" dénonçant "la privatisation rampante des entreprises publiques". Christian Teyssèdre fustige aussi la privatisation de l'aéroport Toulouse Blagnac : "On va valoriser la métropole toulousaine au détriment des autres petits aéroports régionaux. L'État veut récupérer de l'argent mais il aurait pu réinvestir les recettes de l'aéroport dans l'outil de production."

Le candidat sera demain mercredi 28 janvier à Montpellier et il compte faire le tour de l'ensemble des fédérations socialistes des 13 départements de la nouvelle région d'ici la fin de la campagne. Les militants doivent voter le 5 février prochain pour départager Christian Teyssèdre et le ticket Carole Delga-Damien Alary.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/01/2015 à 5:48 :
je soutiens Christian Teyssèdre

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :