François Bonvalet quitte la direction de TBS

 |   |  490  mots
Dans un mois, François Bonvalet ne sera plus le directeur général de la Toulouse Business School.
Dans un mois, François Bonvalet ne sera plus le directeur général de la Toulouse Business School.
La Toulouse Business School a annoncé vendredi 30 août, dans l'après-midi, que son directeur général François Bonvalet quittait ses fonctions. Après cinq ans à ce poste, il est provisoirement remplacé par la directrice générale adjointe de l'établissement, Stéphanie Lavigne.

Coup de théâtre dans le secteur de l'éducation à Toulouse ! La Toulouse Business School, plus connue sous l'acronyme "TBS", a annoncé vendredi 30 août le départ de son directeur général, François Bonvalet. Ce dernier était en fonction depuis cinq années.

"C'est avec beaucoup de sérénité que j'ai fait le choix de quitter mes fonctions de Directeur Général de TBS au terme d'un mandat de 5 ans. Cette décision procède d'un bilan à la fois professionnel et personnel, qui m'a permis d'apprécier le chemin parcouru depuis ma prise de fonction, ainsi que les réalisations menées en collaboration avec les équipes de l'Ecole et plus particulièrement avec Stéphanie Lavigne, DGA", se justifie dans un communiqué le futur ex-directeur général de l'établissement.

Son départ ne sera effectif qu'à partir du 30 septembre. D'ici cette échéance, l'homme, qui a mené de nombreux chantiers importants pour développer la TBS, reste en poste. Tout dernièrement, il a activement œuvré dans le dossier du déménagement de "son" école en lieu et place du petit Palais des sports de Toulouse. Ce projet étant désormais acté, les divers acteurs du dossier ont choisi récemment l'architecte qui mènera les travaux pour ce futur campus de plus de 30 000m2 en plein centre-ville.

Lire aussi : TBS a choisi son architecte pour son futur campus

Qui sera nommé après l'intérim ?

Ce déménagement est surtout le fruit d'un important développement de la Toulouse Business School, à tous les niveaux, sous sa direction ces dernières années. À travers le plan Horizon 2020, elle a attiré davantage d'enseignants-chercheurs, augmenté ses effectifs d'étudiants (5 700 étudiants environ dont un quart d'étrangers) et développé fortement son chiffre d'affaires pour atteindre les 52 millions d'euros fin 2018. Lui qui voulait faire passer la TBS "d'une école basée à Toulouse et tournée vers l'international à une école internationale basée à Toulouse", a plutôt réussi son pari.

"Tout ceci a été accompli au prix d'un investissement personnel maximum pour faire rayonner l'image de TBS et son excellence académique, sur les plans national et international. À l'issue de cette période extrêmement exigeante, j'ai donc choisi, en parfait accord avec la gouvernance, de prendre du recul et de me laisser le temps de la réflexion, pour la conduite de mes années professionnelles à venir", précise-t-il.

Par ailleurs, le président de l'école et président de la CCI de Toulouse (la TBS étant la propriété de la CCI), Philippe Robardey a annoncé que "c'est Stéphanie Lavigne, Directrice Générale Adjointe de TBS, qui assurera l'intérim". Arrivée il y a un peu moins d'un an à ce poste, la durée de l'intérim de Stéphanie Lavigne n'a pas été précisée.

Lire aussi : Stéphanie Lavigne nouvelle DG adjointe de TBS

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :