TBS a choisi son architecte pour son futur campus

 |   |  744  mots
D'ici quatre à cinq ans, les étudiants de la TBS seront formés dans un nouveau campus à quelques centaines de mètres de l'actuel.
D'ici quatre à cinq ans, les étudiants de la TBS seront formés dans un nouveau campus à quelques centaines de mètres de l'actuel. (Crédits : Bryan Faham)
La Toulouse Business School va accueillir en lieu et place du petit Palais des Sports de la ville son futur campus ultra-moderne à la rentrée 2023 voire 2024. Ce projet, lancé dans le cadre du concours d'urbanisme "Dessine moi Toulouse", a depuis fait l'objet d'un traitement particulier, avec un second concours d'architecture qui vient de rendre son verdict.

À son arrivée en 2014 à la tête de la Toulouse Business School (TBS), le directeur général de l'établissement François Bonvalet ne cachait pas ses ambitions dans une interview accordée à La Tribune : "passer d'une école basée à Toulouse et tournée vers l'international à une école internationale basée à Toulouse".

Pour y parvenir, le dirigeant et ses équipes ont tout d'abord mis sur pied un plan de développement avec des objectifs annuels à remplir, nommé Horizon 2020. À travers ce plan stratégique, la TBS a attiré davantage d'enseignants-chercheurs, augmenté ses effectifs d'étudiants (5 700 étudiants environ dont un quart d'étrangers) et développé fortement son chiffre d'affaires pour atteindre les 52 millions d'euros fin 2018.

Devant ce développement de leurs activités et de leurs effectifs, les dirigeants de l'établissement et son propriétaire, la CCI de Toulouse, ont commencé à réfléchir depuis deux ans à l'hypothèse d'un déménagement. Tout d'abord, François Bonvalet veut rassembler les deux implantations toulousaines de l'établissement (boulevard Lascrosses/Compans Caffarelli, et TBS Entiore près de Labège) et proposer un campus digne des grandes écoles internationales à ses étudiants actuels et futurs.

"C'est important de donner une image avec un vaisseau-amiral à l'école, une signature avec un symbole fort pour le site principal (l'école dispose aussi de campus à Londres, Barcelone, Paris et Casablanca, ndlr). C'est aussi une volonté de mettre notre école aux standards de ce que peuvent trouver les étudiants dans d'autres établissements : des services autour des élèves, des espaces de travail partagés, des investissements technologiques, ou encore des infrastructures sportives", avait-il expliqué devant la presse le 19 octobre dernier.

Lire aussi : La Toulouse Business School va déménager

Trois porteurs de projet auditionnés en juillet

Seulement, l'école voulait absolument installer son nouveau campus d'une surface de 33 000 m2 en plein centre-ville de Toulouse et une telle surface disponible dans ce secteur semblait difficile à trouver jusqu'au jour où la Métropole a lancé son concours d'urbanisme "Dessine-moi Toulouse". Une initiative qui met en jeu une vingtaine de sites à Toulouse devant être réaménagés, dont le petit Palais des Sports de Toulouse et son esplanade situés à quelques centaines de mètres du campus central de 25 000 m2 de la TBS.

Même si le projet de l'école a été officiellement retenu pour ce site dès janvier, les polémiques politiques qui ont suivi en raison notamment de la destruction du petit Palais des Sports (que le projet prévoit néanmoins de reconstruire d'une autre manière) ont poussé la Métropole à sortir le site du concours. Par conséquent, la collectivité et la CCI de Toulouse ont organisé un concours européen d'architecture qui vient de rendre son verdict.

"3 projets ont été présentés au jury en ce mois de juillet. Outre leur qualité, ces derniers ont démontré la faisabilité technique du projet d'implantation de TBS sur ce site. Le jury, composé de représentants de TBS, de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Toulouse, de la Mairie de Toulouse et d'architectes, a décidé de retenir, à l'unanimité, le projet de l'équipe de Francisco Aires Mateus. Ce projet a été choisi car il répond aux critères fixés par le cahier des charges : optimisation de la qualité de travail des étudiants et du corps professoral, amélioration du cadre de vie et renouvellement de l'identité du quartier, reconstitution d'une partie des fonctionnalités sportives actuelles, anticipation des nouvelles attentes environnementales, etc", explique dans un récent communiqué la mairie de Toulouse.

Début des travaux en 2020

Même si tous les détails du projet retenu n'ont pas été dévoilés, il est déjà connu que le nouveau campus, "basse consommation", comprendra un gymnase et d'autres équipements sportifs, des espaces d'expositions et de conférences, une librairie-médiathèque, l'incubateur de start-up de l'école (TBSeeds), un FabLab, un cyber espace, des zones de coworking, des salles multimédias et des espaces associatifs dédiés. Avec un tel projet, la Toulouse Business School a prévu d'investir une enveloppe de 100 millions d'euros pour cet édifice qui doit faire passer l'école dans une nouvelle dimension.

Pour le réaliser, le dépôt du permis de construire est fixé à la dernière semaine d'octobre 2019, pour un lancement des travaux prévu à la rentrée 2020.

Lire aussi : Deux nouveaux directeurs pour la Toulouse Business School

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :