Tisséo Collectivités : Fabienne Cresci nommée directrice générale des services

 |   |  303  mots
Fabienne Cresci est la nouvelle directrice générale des services de Tisséo Collectivités
Fabienne Cresci est la nouvelle directrice générale des services de Tisséo Collectivités (Crédits : Tisséo Collectivités)
Fabienne Cresci a été nommée le 2 mai directrice générale des services Tisseo Collectivités. Cette nomination intervient suite au départ de Jean-Michel Évin au printemps 2018 mis en cause dans un rapport publié par la Chambre régionale des comptes.

Tisséo Collectivités a annoncé la nomination de sa nouvelle directrice générale des services, Fabienne Cresci, jeudi 2 mai. Précédemment directrice générale adjointe des services de la ville de Saint-Étienne, de la Métropole et à l'Université de Lyon, cette dernière a acquis de l'expérience dans la conduite de maitrise d'ouvrage en étant notamment directrice du projet de tramway à Saint-Étienne et du Plan Campus à Lyon.

Diplômée de l'école d'architecture (architecte DPLG) et de l'Institut d'études juridiques de l'urbanisme et de la construction de Toulouse, elle est également titulaire d'un DESS d'urbanisme et a vécu une première expérience professionnelle au Sicoval.

Signalement au procureur de la République

La nomination de Fabienne Cresci fait suite au départ de Jean-Michel Évin durant le printemps 2018. L'ancien occupant du poste a été mis en cause dans un rapport de la Chambre régionale des comptes publié en février 2019, et dans lequel il avait notamment été mentionné pour ses revenus jugés très élevés.

Le rapport mettait aussi en cause "la sincérité des comptes", notamment dans l'organisation de la commande publique et particulièrement concernant des contrats avec la société Algoé. Le président de Tisséo Collectivités, Jean-Michel Lattes, avait annoncé début février avoir fait un signalement au procureur de la République.

"Il y a eu une perte de confiance dans le dossier Algoé d'où le départ du directeur général des services (à l'été 2018, ndlr)", avait déclaré Jean-Michel Lattes en février 2019.

Lire aussi : Irrégularités financières : Tisséo saisit le procureur de la République

Une affaire qui avait amené l'entreprise publique à interrompre, voire annuler, la plupart des contrats avec la société Algoé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :