Asclepios Tech veut mieux nourrir les hommes grâce à la photobiologie

La startup toulousaine Asclepios Tech développe une solution de décontamination des fruits et légumes qui améliore leur croissance, leur valeur nutritive et prolonge leur durée de conservation. Une solution baptisée Boxilumix qui réduit fortement les pertes alimentaires, l’utilisation de produits chimiques et les maladies d'origine alimentaire. Une première application, à destination des laboratoires de recherche est disponible.

5 mn

La startup toulousaine Asclepios Tech développe une solution qui prolonge leur durée de conservation des fruits et légumes.
La startup toulousaine Asclepios Tech développe une solution qui prolonge leur durée de conservation des fruits et légumes. (Crédits : iStock)

Mieux nourrir les hommes. Voilà l'ambition d'Asclepios Tech. La startup toulousaine, fondée en décembre 2019, conçoit des solutions techniques et respectueuses de l'environnement destinées à l'horticulture, l'agroalimentaire et l'industrie nutrition et santé. Cette société fournit une technologie de la fourche à la fourchette pour offrir de la nourriture plus sûre, en quantité suffisante et pour tous.

La jeune entreprise a mis au point Boxilumix, une solution de décontamination des fruits et légumes, au service de la production, qui permet d'améliorer leur durée de conservation, leur qualité nutritive et d'assurer la sécurité alimentaire. Unique en France, elle vise à réduire drastiquement les entrants chimiques, le gaspillage alimentaire et les maladies induites par les pathogènes d'un bout à l'autre de la chaîne agroalimentaire.

"Nous avons lancé l'entreprise à partir de plusieurs constats. La population mondiale va dépasser 10 milliards d'êtres humains à l'horizon 2050. De plus, aujourd'hui dans le monde une personne sur trois souffre de malnutrition et une personne sur dix de maladie d'origine alimentaire. Les défis de la société sont donc de réduire le gaspillage et les pertes alimentaires et de prévenir les maladies. Au sein d'Asclepios Tech, nous souhaitons fournir des aliments qui ont du goût, une odeur, des vitamines, des minéraux, appétissants et sans produits chimiques. Nous voulons réduire les risques liés aux maladies non-transmissibles du type diabète qui représentent 52 % des décès prématurés", explique Christine Roynette, cofondatrice d'Asclepios Tech.

Un outil traitement rapide et efficace

Boxilumix est un système photobiologique qui repose sur des techniques LED à différentes longueurs d'onde. Se présentant sous la forme d'une boîte, l'innovation légère et mobile est écologiquement durable. Elle ne nécessite pas d'eau ni de produits chimiques, n'émet pas de bruit ni de chaleur et est peu énergivore durant le traitement des aliments. Économiquement viable, Boxilumix permet de réduire considérablement les déchets alimentaires (qui représentent aujourd'hui 50 %) ainsi que l'utilisation d'engrais de 20 à 2 % et de produits chimiques pour la production de fruits et légumes.

"Notre solution envoie des signaux aux plantes. Ces dernières vont les analyser et les traiter. Ce sont eux qui vont stimuler la production de nutriments et renforcer les défenses des fruits et légumes", précise la CEO et CTO de l'entreprise qui garde la composition et le fonctionnement de Boxilumix secrètes par prudence et souci de propriété intellectuelle.

En quelques minutes de traitement seulement, l'outil, fabriqué en France, élimine jusqu'à 99,99 % des virus, bactéries et moisissures. Ainsi, selon les expériences et tests de la startup, les légumes tels que les carottes verraient leur durée de conservation (dans un réfrigérateur) prolongée de quatre jours s'ils sont traités 30 secondes au premier jour de la récolte avec Boxilumix. Les laitues cultivées sur un champ agricole traité auraient elles 16 % de masse en plus.

Un outil générique et modulable

Générique et modulable, la technologie peut prendre la forme de différentes applications et permet de développer plusieurs produits adaptés à toute la chaîne de valeur alimentaire et aux différents besoins des clients. L'entreprise est capable d'ajuster le procédé aux champs, aux usines, aux zones de stockage ou encore de vente.

Disponible depuis peu, Boxilabix est le premier produit découlant de ce procédé. Destiné aux laboratoires, il permet aux chercheurs de réaliser des tests sur des pathogènes ou des poudres par exemple et de travailler sur des petits volumes. À l'heure actuelle, il est utilisé par plusieurs établissements de recherche en France. Le développement d'autres applications est actuellement en cours à la demande de clients, mais tenu confidentiel en raison de la concurrence.

"Notre travail est de dialoguer avec les agriculteurs, les producteurs, etc pour identifier leurs problématiques et développer un produit adapté à leur besoin à partir de notre technologie. Les prix des produits sont fixés en fonction des paramètres souhaités. Certains clients, qui ne souhaitent pas faire l'acquisition du produit, nous demandent de faire des essais et test pour eux", complète Christine Roynette, ingénieure en électronique et informatique de métier.

Bientôt protégée par des brevets, la solution Boxilumix fait partie des 1000 solutions au monde labellisées par la Solar Impulse Foundation. Ce label récompense les solutions technologiques écologiques, économique et novatrices avec un potentiel de réussite économique.

Une troisième levée de fonds

L'activité et la stratégie commerciale ainsi que des détails tels que le nombre de clients ne sont pas communiqués par la jeune pousse. Asclepios Tech révèle cependant vouloir exporter ses produits et viser le marché international d'ici trois ans. La société est actuellement en discussion avec plusieurs pays étrangers, dont la Grèce, mais pour l'heure, aucun contrat n'a été signé.

La startup, qui a réalisé deux levées de fonds par le passé auprès de business angels, sans jamais ouvrir son capital, a pour objectif d'effectuer un nouveau tour de table, plus conséquent, dont le montant n'a pas encore été fixé, d'ici fin 2021 voire début 2022. La somme sera destinée au développement et à la commercialisation de sa solution.

Installée à Tournefeuille, la petite entreprise compte sept "parties prenantes" au sein de son effectif. D'ici peu, quatre personnes viendront renforcer l'équipe principalement constituée d'ingénieurs.

Cette année Asclepios Tech devrait enregistrer son premier chiffre d'affaires, anticipé à 50 000 euros, grâce aux commandes de services et de produits. Sur son business plan la boite toulousaine envisage de passer la barre du million d'euros d'ici trois ans.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.