Immoblade veut réduire la température des bureaux sans clim

 |   |  818  mots
Xavier Sembely et Patrick Callec, les deux fondateurs de Immoblade, sont à la recherche de financements pour développer leurs activités.
Xavier Sembely et Patrick Callec, les deux fondateurs de Immoblade, sont à la recherche de financements pour développer leurs activités. (Crédits : Rémi Benoit)
La startup toulousaine Immoblade a conçu un store intégré aux fenêtres qui permet de filtrer la lumière suivant la courbe du soleil au fil des saisons. Cette innovation low-tech, en cours d'expérimentation dans plusieurs écoles et bureaux de la Ville rose, pourrait diminuer de quelques degrés la température ressentie à l'intérieur des bâtiments.

Cette année, dans cette classe de l'école Anatole France à Toulouse, le professeur n'a pas eu besoin de baisser les stores et d'allumer la lumière en plein mois de juin. Depuis quelques mois, les fenêtres de la salle ont été changées pour intégrer la technologie imaginée par la startup locale Immoblade. À l'origine du concept, Xavier Sembely, ex-ingénieur d'Airbus Defence & Space, s'est rendu compte en construisant sa maison bioclimatique que les nouvelles habitations isolent tellement que la chaleur s'accumule l'été.

"Se protéger simplement du soleil"

"Sur les fenêtres orientées sud, il est possible de réaliser une avancée de toit mais si la façade est tournée vers l'ouest, c'est plus difficile car le soleil est bas, fait-il remarquer. J'ai cherché à savoir comment appliquer ma connaissance de la trajectoire des astres pour se protéger simplement du soleil sans avoir un système actif qui peut tomber en panne".

En 2015, il a donc déposé un brevet pour cette innovation low-tech. Il s'agit d'un store composé de lames d'aluminium dont l'inclinaison est personnalisée (grâce à un algorithme) suivant l'orientation de la façade équipée, par rapport au soleil.

"La courbe du soleil...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/08/2019 à 15:34 :
Un jour y a un type qui va inventer des rampes mobiles d'aspersion a l'oxidane des facades exposées au soleil et a la chaleur pour refroidir les murs, donc l'interieur, avec une balaise informatique pour pas gaspiller sur les fenetres ouvertes dans des immeubles où elles s'ouvrent pas. Il va deposer le brevet pour les rampes a deplacements horizontal, vertical, diagonal, circulaire et il va faire fortune comme s'il avait decouvert l'amerique avec une climatisation revolutionnaire.

J'espere qu'au titre de la propriété intellectuelle il versera des royalties a la spa section chat, et lapin
a écrit le 26/08/2019 à 14:56 :
Ca s’appelle un store brise soleil à lame orientable en version extérieure, ou un volet roulant à lame orientable, ou un panneau japonais.... et ça a pour certains des millénaires d'existence.

Pas besoin d'un doctorat en astronomie pour les faire fonctionner, juste un peu de jugeote et ne pas avoir la flemme de se lever de sa chaise toutes les 1/2 heures pour les régler.
Et ça ne coute rien.

L'humanité est sur une mauvaise pente. Les hommes sont de plus en plus asservis par des machines qui sont sensés leur facilité la vie.

La palme d'or revenant pour moi aux robots cuiseurs connectés qui transforment un(e) cuisinier(e) en servant d'une machine qui ne leur laisse même plus le choix de la recette et les dépossède de leur inteligence.
a écrit le 26/08/2019 à 14:34 :
Ils redécouvrent l'eau tiède, le fil à couper le beurre et le store à persienne.

C'est fascinant de voir comment les comportements de survie les plus basiques ont été perdus en moins de deux générations.

Il faut des moteurs, des calculateurs, des asservissements et de l'énergie externe pour faire ce que nos ancêtres faisaient naturellement tout au long de la journée en ouvrant ou fermant progressivement les fenêtres, les persiennes, les volets.

Avec les canicules on redécouvre la valeur des gros murs en pierre qui stockent la chaleur en été et la restituent en automne, des plafonds en bois qui régulent l'hygrométrie sans avoir besoin de VMC.

Tout l'opposé des boites de conserve hyper isolées modernes qui se chauffent avec un rien mais se refroidissent en créant de la condensation et supportent mal l'insolation directe.
a écrit le 26/08/2019 à 13:15 :
Ce truc existe en Asie depuis plus de cinq ans. Tous les nouveaux appartements sont livres avec la domotique incluse. Rien de nouveau.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :